Sortie d’ album : Tina la Joie veut imposer  » Béyaki « 

L’ espace de divertissement « Siablé  » de Yopougon a déroulé le tapis rouge à l’ artiste-chanteuse Tina la Joie lors de la présentation de l’album  » Béyaki  » qui signifie  » Pardon » en langue locale.

C’ était le samedi dernier devant un public féru de musique tradi-moderne baoulé.

Connue pour ses talents de danseuse et de chanteuse, elle n’ a pas dérogé à la règle entraînant ainsi le public avec elle dans une chorégraphie des plus ficelées.

Elle a égrené tour à tour les titres  » Béyaki « ,  » Bénioulé  tra léoulé « ,  » Awin fiti talié « ,  » Nklo n’goa »,  » Wa wa wa  » et  » Pkaéglé  » avec des gestuelles dont elle seule a le secret.

La souffrance, la réconciliation, le courage , l’ égoïsme, la réjouissance sont entre autres thématiques abordées par l’ artiste. Chanté en langué baoulé, cet album est une invitation à la réjouissance.

En véritable bête de scène, Kouassi Aya Valentine à l’ état civil a transmis son énergie et sa joie à tous les amateurs de musique tradi-moderne baoulé venus la soutenir.

Originaire de Kriganbo ( S/P de Bouaflé ) et d’ Ablialoukro ( S/P de Toumodi ), cette ex-danseuse de Mamadou Kondé, de Perpétue Kassi, de Mory Kanté a, à travers ses chants montré une autre facette de ses talents artistiques.

Produit par Koff Production et arrangé sous la férule d’ Hervé Goly,  » Béyaki  » est un ballon d’ essai lancé par Tina La Joie sur l’ échiquier musical. Vivement que les mélomanes s’ en approprient pour que la nouvelle ambassadrice de la musique baoulé puisse s’ imposer.

Culture

Facebook