Cuisine : le Top 4 des délices culinaires « panafricains »

La gastronomie africaine est riche et variée. Elle s’exporte très facilement à l’extérieur. Les populations ont certes des différences, mais certains de leurs restent « panafricains ». On les retrouve dans plusieurs pays et sont autant prisés que dans leurs pays d’origine.

Le Tchèp

La gastronomie sénégalaise s’est exportée dans toute l’Afrique à travers le Tchèp ou encore Tiéboudienne.  Fait à base de riz, de poisson, de légumes (chou, tomate, carotte), il est consommé en Côte d’Ivoire, au Mali, au Ghana, au Gabon, en Gambie, en Mauritanie et dans bien d’autres pays de l’Afrique. C’est un mets qui fascine si bien qu’il est proposé à presque toutes les cérémonies de réjouissance.

L’abolo

Met d’origine béninoise, l’abolo ou encore « pain de maïs » est une sorte de galette  faite à base de farine de maïs fermenté. Il est cuit à l’aide d’un cuiseur vapeur ou d’un couscoussier avec de petits moules en aluminium Il s’accompagne de sauce tomate avec du poisson des crevettes et crabes. L’abolo est beaucoup consommé dans des pays de la sous-région ouest africaine, tels que la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Malin, le Burkina Faso.

L’akassa

L’Akassa est consommé entre autre au Bénin, au Togo, au Nigéria, en Côte d’Ivoire, un peu au Mali. C’est un mets très prisé des africains. Consommé avec la sauce tomate mélangée au gombo, au poisson ou à la viande, l’akassa est le mets phare des Porto-Noviens (habitants de Porto-Novo, au Bénin). C’est une pâte très consistante à base de maïs, qui est mise en boule et généralement emballée dans des feuilles végétales.

Le Dôkounou

Le Dôkounou est une recette obtenue à base de maïs fermenté. C’est un mets d’origine togolaise qui se consomme avec une sauce pimentée et des légumes tels que la tomate, l’oignon et le concombre. Il est également consommé dans plusieurs pays africains.

 

Actualité

Facebook