Côte d’Ivoire/Marchés publics : 40 entreprises sanctionnées en 2016 par l’ANRMP

Dans le cadre de la lutte contre la corruption et les pratiques frauduleuses dans la passation des marchés publics en Côte d’Ivoire, l’Autorité nationale de régulation des marchés publics (ANRMP), a sanctionné en 2016 une quarantaine d’entreprises dont 23 parmi elles ont été placées sur une liste rouge, indique un tableau récapitulatif publié sur le site internet officiel de la DMP (Direction des marchés publics).

Selon ce tableau parcouru, lundi, sur les 40 entreprises sanctionnées en 2016, plus de la moitié, soit 23 ont été placées sur la liste rouge de l’ANRMP pour irrégularités, actes de corruption et pratiques frauduleuses. Cinq ont vu leur marché être résilié pour faute et les 12 autres pour nécessité de service.

Selon le Président de l’ANRMP, Non Karna Coulibaly qui s’exprimait en février 2016 à Bouaké, lors d’une mission de sensibilisation et de formation sur la régulation des marchés publics, lorsqu’une entreprise est sanctionnée, elle est aussitôt placée sur ‘’ la liste rouge’’ des bailleurs de fonds.

‘’Les bailleurs prennent le relais quand tu es sur la liste rouge. La BAD, la BOAD elles-aussi suivent’’ avait-il indiqué, ajoutant qu’avant l’avènement de cette autorité de régulation en 2014, le système des marchés publics ivoirien était infesté de dossiers d’appels d’offres où ‘’impôts, CNPS, diplômes tout était faux, falsifiés avec des signatures fabriquées’’.

‘’Désormais en Côte d’Ivoire toute entreprise qui va faire du faux, qui va s’adonner à des manœuvres frauduleuses, qui sera source de corruption, cette entreprise sera sanctionnée’’ avait-il prévenu.

Source APA