Histoire du Peuple Adioukrou

C'est après un premier contact entre le capitaine de vaisseau Edouard ou , avec Bouet Willaumez et les chefs de Dabou , en 1842, que le capitaine Faidherbe et le commandant Le Fer de la motte signaient, le 10 février 1843,un traité en rade de Dabou, avec le chef de la confédération de Débrimou .Faidherbe la même année construisit ; le fort de Dabou.

L’origine des populations Adioukrou

D’après Harris Foté Mémel (1980) le célèbre sociologue ivoirien, les premiers villages adioukrous ont été fondés dans la région par les populations venues de l’ouest. Plus tard, avec la migration des peuples Akan, des familles de culture akan s’agrégèrent peu à peu à ces populations. Leur civilisation fut peu à peu dominée par des traits culturels akan. Ainsi, les Adioukrous semblent être passés de la succession patrilinéaire à la succession matrilinéaire.

Ils séjournèrent longtemps en pleine forêt, vers Gagnoa et Divo. C’est sous la pression des bétés qu’ils traversèrent le Bandama pour s’établir sur la lagune autour de la savane de Dadou. Ce mouvement remonte aux environs de la fin du 15e siècle. A leur arrivée la région était occupée par des populations d’agriculteurs –pêcheurs. Les autres lagunaires (Ebriés et akyés) trouvèrent sur place les groupes adioukrou les plus anciens (obonou,Armabou)

Les Adioukrous passèrent un traité d’alliance avec le capitaine Faidherbe, en 1852. Un fort français fût construit; c’était la future ville de Dabou.