Les masques Dan

Les Dan, qui possèdent une très grande variété de masques, vivent dans l'Ouest Montagneux de la Côte d'Ivoire et, de l'autre côté de la frontière, dans l'arrière pays du Libéria. "Dan" est le nom de leur langue (ils s'appellent eux-mêmes "gens qui parlent la langue dan"), et c'est sous ce nom qu'ils se sont rendus célèbres par leur art plastique, surtout les magnifiques masques faciaux en bois sculpté.

Le masque est un déguisement de l’homme qui assume ainsi une personnalité autre. Selon les conceptions religieuses en Afrique noire, l’homme masqué a abandonné sa personnalité humaine et incarne un être surnaturel, le plus souvent un esprit d’ancêtre, un être mythique ou un génie de brousse.

Ces masques faciaux sont appelés guégo, « tête de masque »; le terme général gué (gleu dans le sud-ouest) désigne le personnage entier. Les gué sont censés sortir de la brousse ; ce sont des êtres surnaturels, chargés d’un pouvoir particulier. Bien que tout le monde sache que ce sont des hommes du village qui incarnent les gué celui qui ne respecte pas les masques commet un crime grave contre sa société et sa religion.

Les masques sont hiérarchisés : il en existe avec un fort pouvoir surnaturel, qui apparaissent seulement pour divertir le public ou sortent à l’occasion de nombreuses festivités. Certains sont muets, d’autres parlent ; nombreux sont ceux qui parlent et chantent, ou encore ont une voix qui se manifeste par de la musique. La musique sert d’expression aussi bien aux masques modestes qu’aux masques les plus puissants.