Le masque Pawé

Cette danse de réjouissance a été créée à Tibeita (à 25km de Bouaflé) dans les années 1980. La jeune génération (Balo Bi Irié, Boula Bi Irié,...) a eu l'idée du masque Pawé, puis a été relayée par le clown du village, Baïti Bi Zamblé, qui fit évoluer le mouvement avec l'aide de Layé Bi Lizié (dit Jolo).

Cette complicité a réuni tout le monde et a permis aux gens de s’amuser ensemble. Les jeunes et moins jeunes ont désormais un moyen de communiquer. En effet, il n’était pas facile autrefois de s’approcher des plus âgés. Grâce à Pawé, les générations se retrouvent ensemble.

Les règles du masque sont simples : il ne faut pas se fâcher lorsque celui-ci te provoque, sinon on sent que tu n’as pas un bon coeur.

Pawé est un masque- clown très laid, car pour lui ce n’est pas la beauté qui compte. Il représente tous les défauts et prend à parti le public avec dérision. Ce masque de la raillerie se roule par terre, tombe, rampe… et lorsqu’il arrive, les rires éclatent.