Région de Gbêkê ou Wawlè

La région du Gbèkê est située au centre de la Côte d’Ivoire, à 330 km d’Abidjan. Elle a une population d’environ un million deux cent mille (1.200.000) habitants, pour une superficie de 9 136 km2, soit une densité d’environ 131,3 hts /km2. Elle est limitée au Nord par la région du Hambol, au Sud par la région du Bélier, à l’Est par la région d’ l’Iffou, à l’Ouest par les régions du Béré et de la Marahoué.

La région du Gbêkê se subdivise en quatre (04) départements :

– Bouaké, (chef lieu);
– Béoumi;
– Sakassou;
– Botro.

Elle compte au total 771 villages repartis sur 20 sous-préfectures.

I- Potentialités de la région

Les potentialités économiques de la région du Gbèkê sont diverses et touchent plusieurs secteurs d’activités socio-économiques tels que le commerce, l’agriculture, l’industrie, le tourisme et la culture.

I.1- Le commerce

L’activité dominante dans la région du Gbèkê est le commerce dans toute sa diversité, le marché de Gros de vivriers et les marchés périphériques existant dans les grandes agglomérations le démontrent si bien.

I.2- L’agriculture

L’activité principale de la région est l’agriculture vivrière, encore très marquée par une production de subsistance. Les produits dominants sont : l’igname, le riz, le maïs, l’arachide, le manioc, les légumes et l’anacarde.

I.3- L’industrie

L’activité industrielle reste importante dans la région du Gbèkê malgré la longue crise militaro-politique qui l’a éprouvée. Les unités industrielles existantes sont :

– l’établissement Robert GONFREVILLE spécialisé dans le textile;
– Oléhol industrie SA (Ex-TRITURAF), spécialisé dans l’huilerie;
– SITAB, spécialisé dans le tabac;
– CIDT, spécialisé dans le traitement de coton;
– SODIAL-CI, spécialisée dans la fabrication de l’alcool;
– SOFITIS, spécialisée dans la fabrication des sachets et emballages;
– OLAM Côte d’Ivoire, spécialisée dans le traitement des noix de cajou (anacarde).

I.4- Le tourisme

La région regorge de potentialités touristiques énormes :

– la cour royale (la tombe des rois) dans le quartier Walèbo à Sakassou;
– les poteries de Wassou dans la Sous-préfecture de Dibiri Assrikro et Tanou Sakassou (route de Brobo);
– le Goli oka (lieu d’observation d’hippopotames de Bourébo, Sous-préfecture de Kondrobo), les vastes labyrinthes de grottes préhistoriques à Agbassi, Sous-préfecture de Béoumi;
– les fortifications de Samory Touré à Marabadiassa;
– un parc animalier et réceptif hôtelier de N’Zi River lodge dans la Sous-préfecture de Brobo;
– la cathédrale Sainte Thérèse, le Monastère des Bénédictions et Bénédictines;
– la teinture de Dar-es-Salam;
– le centre de formation artisanale des handicapés physiques dans la commune de Bouaké et les forgerons de Djébonoua.

I.5- La culture et le sport

Il existe plusieurs valeurs culturelles :

La danse Adjanou qui est une exclusivité du peuple baoulé, le Djêla, le Goli danse sacrée et de réjouissance empruntée aux peuples Gouro et au Wan.

L’artisanat occupe une place primordiale de la vie sociale, par la variété de sa production et la destination de celle-ci : panier, éventail, canaris, assiette, écuelle, mortier et pilon, tissage des filets de chasse et de pêche, etc. Il existe aussi les masques et les statuettes qui suscitent la curiosité des visiteurs, notamment les occidentaux.

Au plan sportif, un club de Bouaké en l’occurrence Bouaké Football Club (BFC) vient de monter en première division.

Par ailleurs, Bouaké a de tout temps été un carrefour sportif de premier plan en Côte d’Ivoire.

Concernant les actions culturelles et développement humain, en plus de son ambitieuse politique de développement des infrastructures de base, l’équipe du président Jean Kouassi-Abounouan ambitionne également de déployer une véritable politique. Celle-ci touche tous les aspects de la vie des populations de la région à savoir la santé, l’éducation, la formation, la promotion de la femme et de la jeunesse, l’assistance sociale, l’action culturelles, le sports et les loisirs.

II- Vision, ambition et politique de développement

II.1- Vision

La vision du Conseil régional de Gbèkê se reflète dans son slogan de campagne « Ensemble pour le développement de Gbèkê ». Il se résume en un appel à l’union, à l’unité, et à la solidarité des filles et fils de la région, en vue d’impulser le développement au bénéfice des populations.

II.2- Ambition

– amélioration des conditions de vie des populations en zone rurale en mettant l’accent sur l’électrification, l’adduction d’eau potable, la construction d’écoles, de centres de santé et l’amélioration du plateau technique des hôpitaux généraux de la région;
– création d’emplois pour la jeunesse en soutenant l’initiative du Gouvernement, en faisant appel à des investisseurs privés ou étrangers;
– relance du tissu économique;
– amélioration et développement des infrastructures économiques par : la restauration du tissu industriel; la création d’un port sec à Bouaké; la création d’une zone franche; la réhabilitation et l’extension du réseau routier; l’aménagement des pistes rurales et la construction des ouvrages de franchissement, etc.

III- Politique de développement

La région du Gbèkê est totalement sinistrée par les années de crises militaro-politiques qu’a traversées notre pays. Presque tout y est à refaire. Pour cela, la politique de développement pouvant sortir cette région de sa léthargie est axée sur la réalisation des infrastructures socio-économiques de base telles que les voiries urbaines et interurbaines, les pistes villageoises, les établissements scolaires et sanitaires, l’hydraulique villageoise, l’électrification et la culture.

IV- Les réalisations

IV.1- Les projets réalisés

Le Conseil régional du Gbèkê a pour ambition d’améliorer les conditions de vie des populations. Pour ce faire, elle a mis l’accent sur divers projets :

– électrification du village de Délakro ( Bouaké);
– construction d’une école primaire de trois classes à Sessekro (Djébonoua);
– électrification du village d’Akpla-Assoumankro (Bouaké), Télébopli (Diabo);
– construction d’une école primaire de trois classes à Assoumankro (Bouaké);
– électrification du village de Saminikro (Bouaké);
– électrification du village de Palengo-Sèmoukro, Katiénou, Akpouibo (Djébonoua);
– reprofilage et traitement des points critiques de 56 km de routes;
– construction d’un bloc opératoire à l’hôpital général de Sakassou;
– acquisition de mobiliers techniques pour le cabinet dentaire, le bloc opératoire, le service de radiologie et le laboratoire médical de l’hôpital de Sakassou;
– réalisation de deux (02) forages à Kpangui-yaokro et Souafouè djacohou);
– réhabilitation des centres de santé d’Assandrè, Alloko Djèko, Kangré, Sokobo;
– construction de la latrine de Souafouè Djahan;
– réhabilitation d’ouvrage de franchissement sur des axes routiers Ahouè Broukro, Ahouè Kansi, Souafouè Djaha, N’Gbèdjo Kongodjan, Epp Souafouè Djanhan;
– réhabilitation d’écoles primaires à Alloko-Djèkro, Sakassou centre, Ando-Zumé, Souafouè Djanhan;
– lotissement de la zone administrative d’Ayaou Sran (Sakassou).

IV.2- Les projets en cours

Ces projets portent entre autres sur :

– électrification du village de Pokoukro (N’dranouan), Karo-Gblobo (Bouaké);
– construction d’une école primaire de trois classes à Yangakro et Akawa (Bouaké);
– électrification du village de Akrougbangbokro, Sarakakro (Bouaké);
– construction de deux logements de maître à Sessekro;
– construction d’une maternité à Tiéplé;
– construction du bloc opératoire de l’hôpital général de Béoumi;
– reprofilage et traitement des points critiques de routes dans le département de Sakassou;
– travaux de reprofilage lourd et traitement de points critiques des routes du département de Sakassou (route de la presqu’île 40 km);
– réhabilitation d’ouvrage de franchissement sur des axes routiers Ando Zumé – Andobo Alluibo;
– reprofilage et traitement de points critiques de 100 km de route dans le département de Sakassou;
– électrification des localités de Gogonoua et Kangré (Sakassou);
– réalisation de sept (07) forages à Kpon-Kouakoukro, Dilla, Angan-Kouadiokro, Souafouè-Kouékro, Ya-Kouakoukro (Sakassou);
– construction d’un bâtiment de trois classes +bureau + latrines à Gbani Kokrénou (Sakassou);
– construction de six (06) salles de classes d’eau pour le pavillon d’hospitalisation de l’hôpital général de Sakassou;
– travaux d’alimentation électrique de huit localités dans le département de Béoumi (Bonikro, Djamalanzué, Agonassou, Ouaouassou, Kouébo, Fitabro et N’doly-Sakassou);
– travaux d’électrification des localités de Affou-vassou et Ahossi-Takikro (Bouaké) et Selakro, Yomien Kouadiokro et Adjebonou (Diabo et Botro);
– travaux de reprofilage lourd et traitement de points critiques de 50 km dans les départements de Bouaké, Sakassou, Béoumi et Botro;
– travaux de construction de centre de santé dans les localités de Godokro et N’dénou;
– travaux de réhabilitation de six (06) centres de santé dans la région;
– travaux de construction d’écoles primaires publiques dans les quatre (04) départements de la région.

V- Contacts

Tél : 31 63 87 85
E-mail : conseilregionalgbeke@gmail.com
01 BP 1364 Bouaké 01