Région du Gôh

La Région du Gôh est située au Centre-ouest de la Côte d’Ivoire, à 285 km d’Abidjan.

Le chef-lieu est le département de Gagnoa. Elle s’étend sur une superficie de 7 327 km2, avec une population de 341.857 habitants (RGPH 2014). Soit, une densité de 111 habitants au km2.

Elle est limitée au Nord par les Régions du Haut Sassandra et de la Marahoué, à l’Est par la Région du Bélier, à l’Ouest par les Régions du Gbôklè, de la Nawa et de San Pedro et au Sud, par la Région du Lôh-Djiboua.

La Région du Gôh compte deux (2) départements :

– Gagnoa;
– Oumé.

La mise en place des peuples sur cet espace s’est faite de façon successive, avec les Bété vers le XVIIième siècle et les Gban de Oumé qui, selon la légende, seraient le peuple le plus ancien de Côte d’Ivoire.

Les Kouèni, population hybride, sont quant à eux, le mélange des Gouro, de Bouaflé, de Sinfra et des Baoulé de Toumodi et de Tiassalé. A côté des autochtones, vivent en bonne intelligence d’autres groupes ethniques du pays, notamment les Sénoufo, les Malinké, les Akans, les Dan, les Krou, …On note également des communautés de la CEDEAO à savoir les sénégalais, les maliens, les nigériens, les ghanéens, les libériens et les Burkinabé. On y trouve aussi des libanais, marocains, etc.

La pluviométrie annuelle avoisine 1 300 mm3. Le Gôh regorge plusieurs cultures de rentes, notamment le cacao dont la production annuelle est estimée à 35.021 tonnes et le café à, 3.845.095 tonnes). La présence de nombreuses scieries témoigne de la diversité des essences (l’iroko, le samba). On y trouve une faune riche et variée. L’abondance et la variété de vivriers font de la Région du Gôh, l’un des greniers de la Côte d’Ivoire.

Il existe des potentialités minières dans la région (prospection en cours de quatre (04) gisements d’or à Oumé).

Cependant, le couvert forestier a presque disparu. La forêt de la région reste dans un état de déliquescence totale à l’image de la forêt classée de Bayota. Sur 234 km2, il n’en reste que 24 km2. Ce qui a entraîné la disparition de certaines espèces animales et d’essences.

Toutefois, les ressources minières restent encore en phase d’exploration.

I- Infrastructures économiques, sociales et culturelles

Dans la Région du Gôh, les principaux lieux de concentration sont les communes de Gagnoa et d’Oumé. Elles abritent l’essentiel des infrastructures (Administrations publiques, banques, services privés, routes…).

Les autres localités souffrent d’un déficit d’infrastructures. Ce sont : Guibéroua, Diégonéfla, Gnagbodougnoa, Sérihio, Ouragahio, Tonla, Guépahouo, Dignago, Galébré, Bayota. Elles ne disposent que d’infrastructures scolaires, de centres de santé communautaires et de Sous-Préfectures.

Au niveau de l’éducation, le taux de scolarisation est de 76%, avec 56.396 inscrits au secondaire (public et privé). A ce niveau, on note quarante-deux (42) établissements privés et treize (13) publics. Il y a 120.194 élèves inscrits dans 451 écoles primaires publics et 6. 897 élèves dans le privé.

Au niveau des services de soins et de santé, la Région compte quatre-vingt-dix-sept (97) établissements publics dont : 1 Centre Hospitalier Régional (CHR), 2 hôpitaux généraux, 6 cliniques, 2 cabinets médicaux et 21 officines de pharmacies.

La Région est reliée au réseau électrique national avec des fortunes diverses selon les localités et l’adduction d’eau où des forages reste à améliorer.

II- Infrastructures routières, ferroviaires et aéroportuaires

La desserte de la région est faite essentiellement par voie routière avec une dégradation très avancée des voies. Outre les localités de Bayota, Ouragahio, Guibéroua, Oumé, Diégonéfla reliées au chef-lieu de région par des voies bitumées, les autres sont desservies par des pistes.

On note par ailleurs, la présence d’un aérodrome à Gagnoa.

III- Vision, ambitions et politiques de développement

III.1- Vision de la Région

Son engagement politique, son abnégation, sa persévérance dans l’action, son goût effréné pour la liberté et à la justice ont fait de Djédjé Bagnon Joachim, Président du Conseil Régional du Gôh, une personnalité libre et libérale dans ses choix politiques et économiques.

Pour Djédjé Bagnon, seul le libéralisme, choix économique opéré par son père feu Félix Houphouët-Boigny, est la voie du progrès pour tous et du bonheur pour chacun, car créateur de richesse individuelle et communautaire, le soutient le Président Henri Konan Bédié.

Pour le Président du Conseil Régional, la politique de développement local engagée par les différents Gouvernements à travers la décentralisation, est une opportunité offerte aux cadres et leaders d’opinions des différents départements. Elle favorise la mise en œuvre de cette vision pour le bonheur des populations, à travers l’entrepreneuriat.

Amener donc les populations locales à se prendre en charge, les éduquer, les encadrer jusqu’à la réalisation de leurs projets, est selon lui, un moyen efficace de lutte contre la pauvreté.

III.2- Ambition pour la Région

Le Président du Conseil Régional ambitionne faire de la Région du Gôh, une Région de paix et de concorde entre les populations, à travers un développement harmonieux construit sur des bases saines et solides. Car sans la paix, crédo de son père Félix Houphouët-Boigny aucun développement n’est possible. C’est pourquoi, la réconciliation est l’axe fondamental de son action.

Il entend donc mettre les peuples ensemble dans leur diversité pour former une communauté forte et homogène, gage de stabilité durable. Telle est l’idée force de son ambition pour la Région du Gôh.

III.3- Politique de développement de la Région

Depuis son accession à la tête de la Région du Gôh, le Président du Conseil Régional s’est engagé dans une politique de proximité dans ses actions de développement permettant ainsi aux populations de participer aux choix des projets qui concernent leur localité.

Cette stratégie d’actions crée une adéquation entre les besoins réels des populations et les projets engagés par le Conseil Régional et prend sa source autour de cinq (05) axes majeurs :

– la paix et la concorde entre les populations dans un environnement sécurisé;
– la création de richesses pour les populations à travers des projets viables;
– l’accès des populations et des groupes vulnérables aux services sociaux de base;
– la création d’un cadre de vie adéquat et un environnement saint pour les populations;
– l’amélioration de la voirie pour booster l’économie de la région.

IV- Les importants projets du Gôh

Mis en place le 21 Avril 2013, le Conseil Régional du Gôh, avec à sa tête Monsieur Joachim Djédjé Bagnon, s’est engagé dans une politique dynamique, réformatrice et ambitieuse, pour un développement inclusif et harmonieux de sa région.

La réussite d’un tel projet passe entre autres, par une recherche hardie et agressive de partenaires au développement. Eu égard à l’immensité des besoins exprimés par les populations et l’insuffisance des ressources propres, il a multiplié des voyages à l’extérieur du pays à la recherche de partenaires, en vue de la réalisation des projets retenus au programme triennal.

IV.1- Département de Gagnoa

IV.1-1- Projets achevés

– construction d’un bâtiment de trois (03) classes à Brihi s/p de Bayota;
– construction d’un logement de sage-femme à Nékeidé s/p de Bayota;
– construction d’un pavillon d’hospitalisation au centre de Bayota;
– construction d’un bâtiment de deux (02) salles de laboratoire et de deux (02) salles de collections au Lycée Municipal de Ouragahio;
– construction d’un bâtiment de trois (03) classes plus bureau au Collège Moderne de Sérihio;
– construction d’une brigade Gendarmerie à Gnagbodougnoa;
– construction d’un logement de sage-femme à Drayo (S/P de Ouragahio);
– construction d’un bâtiment de trois (03) classes plus bureau au Collège Moderne de Galébré.

IV.1.2- En cours de réalisation

– construction d’un bâtiment de trois (03) classes plus bureau au Collège Moderne de Sérihio, de Dignago et de Galébré;
– construction d’un bâtiment Administratif au Collège Moderne de Galébré et d’un logement de maître à Basséhoa;
– construction d’un bâtiment de trois classes à l’EPP Zoukoubré et à l’EPP Bassi;
– construction d’un marché couvert à Obodroupa;
– construction de trois (03) classes + bureau à Gbogouahio, ex Onahio;
– Hydraulique Villageoise Améliorée (HVA) à Gbogouahio Kossehoa.

IV.1.3- Prévus :

– alimentation électrique des bâtiments de Collèges Modernes de Dignago, Gnagbodougnoa et Serihio, dans la Région du gôh;
– achèvement d’une maternité à Dahiépa-Kéhi, dans la Sous-Préfecture de Ouragahio;
– construction d’une maternité à Nékéidé, dans la Sous-Préfecture de Bayota, d’un bâtiment de deux (02) salles de laboratoire et de deux (02) salles de collections au Collège Moderne de Sérihio et d’un bloc sanitaire, de huit (8) cabines au Lycée Municipal de Guibéroua, d’un foyer polyvalent à Galébré et d’un bâtiment de deux (02) salles de laboratoire et de deux salles de collections au Collège Moderne de Gnagbodougnoa;
– reprofilage lourd et traitement de points critiques sur soixante-dix-sept (77) km de route en terre, dans les Sous-Préfectures de Gagnoa, Galébré et Bayota;
– reprofilage léger et traitement de points critiques sur soixante onze (71) km de route en terre, dans les Sous Préfectures de Gagnoa et Gnagbodougnoa;
– réhabilitation de pompes d’hydraulique villageoise dans le département de Gagnoa.

IV.2- Département d’Oumé

IV.2.1- En chantier

– construction de trois (03) classes + bureau à l’EPP Capa, à l’EPP Yaokoko et à l’EPP Dandankro.

IV.2.2- Prévus

– construction d’un dispensaire, dans la Sous-Préfecture de Diégonéfla, à Booda, dans la Sous-Préfecture de Tonla et d’une maternité à Kouaméfla, dans la Sous-Préfecture d’Oumé;
– construction d’un Collège Moderne à Guépahouo, à Tonla dans la Région du Gôh;
– construction d’un bâtiment de trois (03) classes + bureau à Dandakro, S/P de Tonla;
– construction de deux (02) logements d’infirmier à Goulikao, Dosonhouo, Booda et Scérie Jacob;
– construction de deux (02) logements de sagefemme à Kouaméfla et Yohouda;
– construction d’un pavillon d’hospitalisation au centre de santé de Diégonéfla, dans la Région du Gôh.
– équipement d’hôpitaux, centres de santé et dispensaires ruraux du département d’Oumé en matériels biomédicaux;
– reprofilage lourd et traitement de points critiques sur 44.5 km de route en terre, dans les Sous-Préfectures de Guépahouo et Oumé;
– construction de trois (03) bâtiments de trois (03) classes + bureau à Tonla, Laouda et Boéssovoda;
– construction d’une (01) cantine scolaire avec toilettes au Lycée Municipal de Diégonéfla, de deux (02) bâtiments de trois (03) classes à Faitèkro et Tonla, de (04) classes + bureau et d’un bâtiment de (02) salles spécialisées et de (02) salles de collection au Lycée Municipal de Diégonéfla;
– construction d’un bâtiment de quatre (04) classes au Lycée Moderne d’Oumé;
– réhabilitation de pompes d’hydrauliques villageoises dans le département d’Oumé;
– construction d’un (01) foyer polyvalent à Niéboda et de logements de maîtres à Douagbo et Blékoua.

V- Contacts

Tél : 32 77 83 83
Fax : 32 77 83 82
BP : 1645 Gagnoa
E-mail : regiondugoh@gmail.com