Région de la Marahoué

La Région de la Marahoué est située au Centre-Ouest de la Côte d’Ivoire. Elle est limitée au Nord par la Région du Béré, au Sud par la Région du Gôh, à l’Est par les Régions du Gbêkê et du Bélier, à l’Ouest par la Région du Haut-Sassandra.

Elle est à cheval entre la zone de forêt et la zone des savanes. La superficie de la Région est de 9 092,48 km² dont 4 222,48 km² pour le département de Bouaflé, 3 252 km² pour le département de Zuénoula et 1 618 km² pour le département de Sinfra.

Selon le Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH) de 2014, la population de la Région est estimée à 364 114 Habitants, dont 236 312 pour le département de Bouaflé, 170 015 pour le département de Sinfra et 148 480 pour le département de Zuénoula.

La population en 2013 est estimée par l’Institut National de la Statistique (INS) à 859 861 habitants, soit une densité moyenne de 94,57 habitants km2. La Région est composée de trois (03) départements :

– Bouaflé (chef lieu est à 60 km de Yamoussoukro, la capitale politique et administrative et à 310 km d’Abidjan, la capitale économique);
– Zuénoula;
– Sinfra.

Elle compte cinq (05) communes (Bouaflé; Bonon; Sinfra; Zuénoula; Gohitafla) et 18 sous-préfectures (Bouaflé : 07; Sinfra : 04; Zuénoula : 07).

Le relief est relativement plat. Il est composé de bas plateaux avec quelques bas-fonds et de collines dont l’altitude moyenne est de 260 mètres. Le sol est de type ferralitique et désaturé, sous forte pluviométrie; il est hydromorphe sur les rives du Bandama et de la Marahoué.

Le Climat est de type baouléen et caractérisé par deux (02) grandes saisons alternées par deux (02) petites : une grande saison sèche (de décembre à fin février), une grande saison de pluie (de mars à juin), une petite saison sèche (de juillet à août) et une petite saison de pluie (de septembre à novembre).
La pluviométrie moyenne annuelle est comprise entre 1800 et 2000 mm et la température moyenne annuelle 25, 30°Celsius.
La Région est drainée par le fleuve Bandama rouge et la Marahoué et les rivières Baha, Ouréné, Bôlè, Zabré, Bouré, Dromonyi.

I- La région de la Marahoué regorge de potentialités énormes

I.1- La faune et la flore

Zone de transition, la Région de la Marahoué est partagée entre la forêt dense au sud et à l’ouest, la savane arborée au nord et à l’est. Les essences dominantes sont l’Iroko, le Samba, le Fraké, le Fromager pour la partie forestière. Les roseaux et les rôniers pour la zone de savane.

L’agriculture extensive et itinérante, ajoutée à l’exploitation forestière, ont modifié profondément la flore. La faune reste abondante et diversifiée. On y rencontre aussi bien du gros gibier (Buffles, Hippopotames, Eléphants, chimpanzés etc…), notamment dans le Parc National de la Marahoué ainsi que du petit gibier (Gazelles, Biches, Rats, Aulacodes etc…).

I.2- Les ressources minières

Les villages de Zagouta, Zégata, Zougoussou, Angovia et d’Alékran regorgent des potentialités aurifères. L’exploitation artisanale de l’or est pratiquée tout le long du Bandama blanc dans la partie sud du département de Bouaflé. L’exploitation moderne de l’or est assurée par deux (02) sociétés dans le département de Bouaflé.

I.3- L’exploitation forestière

Il existe des forêts classées dans la région, dont trois (03) dans le département de Bouaflé :

– la forêt classée de la Marahoué, située dans la Sous-Préfecture de Bouaflé à 25 km de la ville, couvre une superficie de 21 600 ha;
– la forêt classée de Bouaflé, située dans la Sous-Préfecture de Bonon, couvre une superficie de 35 910 ha;
– la forêt classée de TOS, située dans la Sous-Préfecture de Bouaflé, dans les périmètres des villages de Diacohou et de Nangrekro.

I.4- Agriculture et élevage

Les cultures de rente pratiquées sont : le Café 3 659 tonnes par an, le Cacao 26 622 tonnes par an et la canne à sucre 2 682 tonnes par an. Le café et le cacao sont cultivés dans la partie sud de la région et dans quelques forêts galeries du nord. Ces cultures font vivre plus de 90% des populations paysannes.

La Région de la Marahoué est réputée pour la production des cultures vivrières. Plusieurs coopératives ont été créées à cet effet (Voir tableau 1). Les vivriers pratiqués dans la localité sont les suivants : la banane plantain, l’igname, le maïs, le riz et le manioc (le riz 53 320 tonnes par an, la Banane 8 338 tonnes par an, le manioc 27 456 tonnes par an).

A ceux-ci s’ajoutent les maraîchères qui paraissent plus rentables que les cultures de rente. L’élevage de poulets, de bovins et de caprins se pratiquait déjà dans la région; mais depuis l’installation de l’usine Solibra, l’élevage des porcs s’est développé grâce aux résidus de maïs utilisés pour la fabrication de la bière.

La pêche se pratique principalement sur le lac de Kossou et la Marahoué.

I.5- Industrie

I.5.1- Industrie agro-alimentaire

Les activités industrielles dans la Région de la Marahoué sont marquées par les secteurs de l’Agro-alimentaire. On note la présence de la Société de Limonadéries et Brasseries d’Afrique (SOLIBRA), la Société Africaine de Cacao (SACO) et l’Unité Agricole Intégrée (UAI) de SUCRIVOIRE de Zuénoula.

I.5.2- Industrie forestière

La seule unité de transformation forestière de Bouaflé était la (Société Ivoirienne Industrielle de Bois) S2IB. Industrie minière : La zone yaourè, en allant de Bozi jusqu’à Kouakougnanou, Angovia, Allahou-Bazi, Akakro, N’Dakoffiyobouékro constitue un centre d’intérêt minier pour la production d’Or (6 684 Kg d’or sur la période 1999-2004).

I.5.3- Unités de transformation

Il y a la présence d’une unité de conditionnement de cacao (nettoyage, séchage), il existe dans la région quelques unités destinées à la transformation primaire des produits agricoles. Il s’agit essentiellement de décortiqueuses, d’égreneuses, de broyeuses de manioc et de presses.

II- Commerce

L’on distingue deux (02) circuits : traditionnel et moderne. L’activité du circuit traditionnel s’exerce sous des marchés couverts et des hangars. Elle porte sur le commerce de denrées alimentaires d’origine agricole et halieutique ainsi que certains produits de première nécessité.

Le commerce moderne est détenu par des opérateurs d’origine étrangère, notamment de la CEDEAO et du Liban avec une minorité d’Ivoiriens. Dans chaque chef-lieu de Département il existe au moins un magasin libre-service. L’activité des services porte sur les boulangeries, les pharmacies, les cybercafés et les cabines téléphoniques. Il y a également des structures de transfert d’argent. Onze (11) stations d’essence assurent le ravitaillement de la population en carburant : cinq (05) à Bouaflé, trois (03) à Zuénoula et trois (03) à Sinfra.

III- Patrimoine culturel et touristique

Le Patrimoine culturel est riche. L’artisanat varié demeure une activité secondaire dans la Région de la Marahoué. Mais les produits sont d’une qualité remarquable (masques, pagnes traditionnels, chaises traditionnelles etc.). En matière d’hôtellerie, Bouaflé dispose de 19 hôtels, de 2 centres d’accueil, et une quinzaine de maquis de tout genre. Dans le département de Sinfra, l’on note quinze (15) hôtels et dix (10) dans le département de Zuénoula.

– Existence de nombreuses opportunités touristiques (sites, Parc National de la Marahoué d’environ 100 000 ha, les Tisserands de Bazré, Pierres sacrées de Gohitafla, Confluent de Bozi, volonté politique et proximité des grands centres);
– existence de plusieurs rythmes musicaux, danses traditionnelles et modes vestimentaires dans la Région de la Marahoué (Cf. Tableau 3,4 et 5);
– activités culturelles : le Festival des Arts et Cultures de la Marahoué (FACMA) etc.

IV- Vision, ambition et politique de développement

L’épanouissement de la population à travers le développement inclusif, avec le souci permanent d’ouverture, en témoigne le jumelage réalisé le 21/12/2013 entre la Région de la Marahoué et la Région du Tchologo.

IV.1- Ambition

Faire de la Marahoué, une région prospère et émergente à travers le développement harmonieux et durable. La politique de développement du Conseil Régional s’articule autour des projets prioritaires traditionnels tels que :

– la réhabilitation des routes;
– la réhabilitation et la construction des salles de classe pour le secondaire et le primaire;
– la construction et la réhabilitation des hôpitaux et centres de santé etc.
– la réhabilitation de 51 pompes villageoises dont 22 à Bouaflé, 19 à Sinfra et 10 à Zuénoula;
– les travaux d’électrification villageoise (Moyenne tension sur 12 km entre Bozi et Duonfla) dans la région.

IV.2- Santé

– travaux d’urgence de réhabilitation des centres de santé;
– équipement des centres de santé en matériels biomédicaux dans trois (03) villages : Kpangbankouamékro (Okabo), Yoho, Diacohou Sud;
– prise en charge médicale au profit des populations.

IV.3- Sports et Loisirs

– Equipement de trois (03) associations sportives de la région en matériel sportif;
– réhabilitation du foyer de jeunes de Blontifla (Sinfra);
– équipement des foyers de jeunes de Gouénoufla, Konéfla et Manfla;
– réhabilitation du stade de Bouaflé.

IV.4- Education et Formation

– Travaux d’achèvement et de réhabilitation d’établissements d’enseignement secondaire;
– réhabilitation d’un bâtiment de deux (02) classes et un (01) bureau au Lycée moderne de Zuénoula;
– réhabilitation d’un bâtiment de quatre (04) classes au Lycée Henri Konan Bédié de Sinfra;
– réhabilitation d’un bâtiment de deux (02) classes au Lycée moderne Bouaflé II;
– achèvement du collège de Manfla (04 classes + bureau + toilettes);
– fourniture de sept cent soixante dix (770) table-bancs dans les établissements primaires de la Région (96 par IEP). Les IEP bénéficiaires sont : Bouaflé 1, Bouaflé 2, Bouaflé 3, IEP Bonon, Gohitafla, Zuénoula, Sinfra et Kononfla;
– fourniture de quatre cent quarante-quatre (444) table-bancs dans les établissements secondaires suivants : Lycée Moderne 1 de Bouaflé, Lycée Moderne 2 de Bouaflé, Lycée moderne de Bonon, Lycée Moderne de Zuénoula, Lycée Moderne HKB de Sinfra, Collège Moderne de Bouaflé et Collège BAD de Gohitafla;
– équipement des trois (03) Instituts de Formation et d’Education Féminine (IFEF) de la région;

1 – travaux de réhabilitation d’écoles primaires de la région :
2 – 01 bâtiment de 04 classes à Maminidji;
3 – 01 bâtiment de 03 classes à Krigambo;
4 – 02 bâtiments de 03 classes chacun à Banonfla;
5 – 01 bâtiment de 04 classes + bureau à Manfla;
6 – 01 bâtiment de 03 classes à Nangrekro;
5 – prise en charge scolaire 2013-2014 pour 185 élèves de la Région (Bouaflé, Zuénoula et Sinfra).

V- Projets en cours

– construction d’un système HVA à Manfla;
– construction d’un système HVA à Dabouzra;
– construction d’un centre de santé à Gloazra;
– construction d’un centre de santé à Gounga;
– construction de 02 bâtiments de 04 classes + bureau au lycée moderne de Kononfla;
– équipement de centres de santé dans le village de Gloazra;
– réhabilitation de 01bâtiment de 04 classes au Collège BAD de Gohitafla

VI- Des projets à réaliser de l’exercice 2014-2015 au titre

VI.1- Education

– construction de 05 bâtiments de 04 salles de classe + bureau et 03 toilettes pour les collèges dans cinq (05) localités (01 bâtiment par localité : Bozi, Zaguiéta, Kanzra, Bazré et Kouétinfla);
– achèvement d’un bâtiment de 04 salles de classe + bureau au Collège moderne de Bonon;
– construction d’un bâtiment de 03 classes + Bureau pour l’EPP de Blanoufla;
– réhabilitation de deux bâtiments de 03 classes à Brouzra et à Dhèzra et 05 logements d’enseignants à Bohizra;
– construction d’un bâtiment de 03 classes + bureaux pour l’EPP de Zéménafla;
– construction d’un bâtiment de 03 classes pour l’EPP Laminedougou;
– réhabilitation de 03 bâtiments de classes à Bouata, à Tofla et à l’EPP 03 de Manfla;
– réhabilitation de 01 bâtiment de 03 classes + bureaux à Ouaouakouassikro;
– réhabilitation de 02 bâtiments de 03 classes à Kayéta;
– fourniture de 250 tables bancs pour le secondaire et 1 850 tables-bancs pour le primaire.

VI.2- Santé

– construction d’un bâtiment complémentaire au centre de santé de Huafla;
– équipement de centres de santé de 4 villages : Gloazra, Minfla, Gounga, Tiénifetekro;
– équipement de la maternité de Kouakougnanou.

VI.3- Infrastructures (routes, hydraulique et électricité)

– reprofilage de routes : axe Konefla-Bazi; axe Blanfla-Bazi; axe Gbrizokro-Carrefour Sinfra; axe Koumodji-Yobouékro;
– rechargement des voies d’accès au siège du Conseil Régional de Bouaflé;
– acquisition de pièces de rechange pour les pompes à motricité humaine;
– réalisation de système HVA dans trois localités de la Région (Zéménafla; Huafla, Kouakougnanou);
– extension du réseau électrique à Kononfla et Kouétinfla;
– électrification des villages de Gbégbéssou et Kongoyobouékro.

V- Contacts

Tél : 30 68 98 59 / 30 68 95 40
BP : 281 Bouaflé
E-mail : conseil@regionalmarahoué.ci
Site web : www.regionmarahoue.ci
Siège: quartier residential de Bouaflé