La sous-préfecture de Nahio

Créée par le décret n°2005-315 du 06 octobre 2005, la Sous-Préfecture de Nahio, est issue de la scission de la circonscription administrative de Saïoua. Elle a été rendue fonctionnelle suite au décret n°2009-89 du 27 mars 2009 portant nomination dans les fonctions de Sous-Préfet.

Relativement jeune, cette sous-préfecture en est à sa deuxième autorité sous-préfectorale. La première fut Madame KRAGBE Léopoldine, appelée à servir dans une autre circonscription depuis 2014.

La dénomination «Nahio» semblerait être la résultante d’une prononciation erronée d’un mot qui signifiait à l’origine « les enfants de Nahi ».

II- LOCALITES DE LA SOUS-PREFECTURE

La Sous-Préfecture de Nahio accueille une partie du canton Yocolo qui s’étend jusqu’à la Circonscription administrative de Saïoua. Elle est administrativement composée de sept (07) villages dans lesquels vivent deux tribus :

– la tribu Bouadress dont les membres se retrouvent dans les villages de Bogbam, Takouahio, Nahio et Digbam. Il convient de mentionner, toutefois, que le dernier village cité est rattaché à la Sous-préfecture voisine de Saïoua ;

– la tribu Lacadou dont les membres se retrouvent dans les villages de Tézié, Nakiahio, Kridakozahio et Zézahio.

A ces sept (07) villages, il faut ajouter plusieurs campements tels que kélémagne, Belleville, Allakabo, Kalsaka, Kopakro, Dieumerci, Akpazankro, Konantékro, Gbatékro, kouassikro, Jonaskro, et autres.

Il est à relever que les plus gros campements sont ceux de Kélémagne, Belleville, Allakabo, et Kalsaka qui abritent des écoles primaires.

III- SITUATION GEOGRAPHIQUE

A- Limites territoriales

S’étendant sur une superficie non encore déterminée, la circonscription administrative de Nahio est située, au centre-ouest de la Côte d’Ivoire, dans la Région du Haut-Sassandra. Elle est limitée :

– au nord, par la Sous-Préfecture de Saïoua ;
– au sud, par les Sous-Préfectures de Guibéroua et de Dignago ;
– au sud-est, par la Sous-Préfecture de Tapéguia

B- Relief, sols, végétation, et hydrographie

Le relief est plutôt monotone et se caractérise par la présence de plateaux et de plaines de moindres élévations.

Au niveau des sols, la topo-séquence suivante peut-être exposée :

En bas-fond : les sols sont sableux ou argileux selon la pente et peuvent parfois être recouverts d’importants dépôts de matières organiques.

En bas de pente : les sols sont sableux, parfois argilo-sableux.

En début pente et à mi-pente : les sols sont argileux et argilo-sableux.

Sur les plateaux et haut de pente : les sols sont argileux et profonds argilo-sableux.

En ce qui concerne la végétation, il est à noter que la Circonscription appartient à l’origine au secteur mésophile de la forêt dense guinéenne. La végétation naturelle était donc constituée d’une forêt dense humide. Aujourd’hui, toutefois, en raison de la déforestation massive et de l’exploitation des terres, les forêts denses ont quasiment disparu pour laisser plutôt la place aux brousses, champs et autres plantations.

Pour ce qui relève de l’hydrographie, il faut noter que la circonscription administrative de Nahio est arrosée par quatre (04) petits cours d’eau situés respectivement entre les villages de Nahio et Nakiahio, Takouahio et Zézahio, Zézahio et Kridakozahio, et le dernier est situé entre Takouahio et Bogbam.

C- Population et religion

Population
Selon les chiffres du dernier recensement général de la population, la circonscription administrative de Nahio accueille 27 034 personnes dont 14 316 hommes et 12 718 femmes.

Les villages (avec les campements qui y sont rattachés) les plus peuplés sont respectivement ceux de Bogbam, Tézié, Nakiahio, Nahio, Takouahio, Kridakozahio et Zézahio.

Outre les autochtones Bété, la Sous-préfecture de Nahio enregistre principalement sur son sol la présenceVISITE PREFET ISSIA A NAHIO C d’allochtones Baoulé, Sénoufo, Malinké ainsi que celle d’allogènes burkinabé, Malien, Guinéens, Béninois, Togolais, et Nigériens.

Litiges/différends
Ces populations vivent globalement en bonne intelligence, même si évidemment aucune vie en communauté n’est exempte de différends ou conflits. Dans la sous-Préfecture, la majorité des litiges pour lesquels l’administration sous-préfectorale est saisie sont des litiges fonciers, jusqu’à ce jour, fort heureusement de faible intensité. Il s’agit généralement de litiges liés à des contestations de propriété, à des dénonciations de ventes jugées illicites, à des dépassements de limites. Il est aussi arrivé, quoique cela soit nettement plus rarement, que le Sous-Préfet soit sollicité pour des questions de gardes d’enfants, de différend religieux intracommunautaire, de chefferie et autres cas.

Religion
Au côté de l’animisme, les principales religions implantées dans la circonscription sont le christianisme (avec ses différends courants et obédiences) et l’islam. Ces religions, il faut le souligner, coexistent de façon pacifique sur toute l’étendue de la circonscription.

IV- SITUATION CONCERNANT LES INFRASTRUCTURES SOCIO-ECONOMIQUES

A-Infrastructures sociales, éducatives et sanitaires

La Sous-Préfecture de Nahio accueille quelques services publics que sont :

– Un collège moderne de proximité accueillant, au titre de l’année 2017-2018, un Principal, un adjoint au chef d’établissement, un économe, un éducateur, quatre enseignants, et quatre cent soixante sept (467) élèves ;

– Un Centre de Santé Urbain accueillant un médecin-chef, cinq (05) infirmiers et infirmières, et quatre (04) sages-femmes ;

– des écoles primaires publiques au nombre de vingt et un (21), et rattachées à l’IEP de Saioua, avec 93 enseignants et accueillant plus de cinq mille élèves ;

– un Centre de santé Rural animé par un (01) infirmier et une (01) sage-femme ;

– un poste de gendarmerie tenu de façon hebdomadaire par au moins trois (03) gendarmes issus de la brigade de gendarmerie de Saioua.

B-Infrastructures économiques

1- Routes

La Sous-Préfecture est située à une douzaine de kilomètres de piste de celle de Saïoua, à environ dix-sept (17) kilomètres de piste de la Sous-préfecture de Guibéroua (Région du GÔH), et à une quarantaine de kilomètres d’Issia, chef-lieu de Département.

La Sous-Préfecture de Nahio est traversée par une route principale, non bitumée, reliant les Circonscriptions de Saïoua et Nahio à Guibéroua. Outre cette voie, il existe des axes non bitumés reliant le Chef-lieu aux six (06) autres villages de la Circonscription.

Le village le plus éloigné du Chef-lieu est celui de Tézié, situé à environ huit (08) km, tandis le village le plus proche est celui de Takouahio situé à un peu moins de 2 km. Le Campement le plus éloigné est celui de kélémagne situé à environ vingt (20) km.

2- Electrification

Si tous les villages de la Sous-préfecture sont électrifiés, les branchements anarchiques sont très répandus. Dans certaines localités l’éclairage public est parfois insuffisant.

3- Adduction en eau potable

L’adduction en eau potable constitue une difficulté majeure dans certaines des localités de Nahio. En effet, seuls le Chef-lieu et le village de Takouahio bénéficient d’un château d’eau. Et depuis décembre 2017, Tézié a accueille une infrastructure hydraulique de type HVA fonctionnelle. Les autres villages et gros campements de la sous-préfecture attendent avec impatience de bénéficier de telles infrastructures.SOUS-PREFET NAHIO

4- Téléphonie fixe et mobile

Il n’existe pas, pour l’instant, de téléphonie fixe au niveau de la Sous-préfecture. Par contre, la circonscription est desservie en téléphonie mobile par trois (03) sociétés à savoir ORANGE, MTN et MOOV qui se repartissent comme suit :

– deux (02) stations de relais de la société ORANGE implantées dans les villages de Bogbam (2008) et Nakiahio (2011),
– une (01) station relais de la société MOOV implantée dans le village de Tézié (2010) ;
– une (01) station de relais de la Société MTN implantée au chef-lieu de Sous-préfecture (2013).

Toutefois, en dépit de ces implantations, le réseau internet de haute qualité n’est pas encore accessible dans la Circonscription. Cependant, cette situation devrait rapidement s’améliorer avec la réalisation du projet national d’installation de la fibre optique.

Villes / Villages

Voir tous