Historique de la commune d’Adjamé

Nangui Abrogoua était l’un des chefs Ebrié (Tchaman – peuple ivoirien autochtone vivant au bord de la lagune du même nom). Né vers 1848 et mort vers 1938 à Abidjan, Nangui Abrogoua était un chef terrien vivant sur la presqu’île de Boulay , mais originaire du village d’Adjamé. Il a joué un rôle important dans les négociations avec les colons français pour les droits terriens du peuple Djemian. Les djemian (aussi appelé Agbou djemian, Koutoukou djemian) sont un peuple valeureux, travailleur, guerrier. Ils se sont déplacés successivement de l’actuel Zoo d’Abidjan, aux rives de l’actuelle commune du Plateau en passant par l’emplacement actuel du stade Félix Houphouët-Boigny enfin à s’établir définitivement au coeur de la commune d’Adjamé jusqu’à ce jour.

Nangui Abrogoua était un chef de famille, père d’une vingtaine d’enfants et membre de la génération Dougbo. Aujourd’hui encore l’un de ses petits-enfants assure la fonction de chef de la communauté djemian. L’un des grands boulevard du District d’Abidjan porte son nom.

Par ailleurs, c’est à Adjamé que se situe la plus vieille souche abidjanaise. Tandis que les colons s’installaient au plateau, les premiers migrants, venus travailler sur le chantier de la voie ferrée, construisirent leurs cases à proximité du village d’Adjamé. Cette commune est aujourd’hui un centre de négoce intense où les commerçants malinké, libanais, mauritaniens, etc, se sont rapidement installés. Elle est également le lieu de la plus importante gare routière du pays à partir de laquelle les lignes des autocars irriguent tout le pays ainsi que les pays voisins.

Situation géographique de la commune d’Adjamé
Comme à l’origine, ce qui explique son nom, la commune d’Adjamé est située au centre du district d’Abidjan. Elle est limitée par les communes du plateau, Attécoubé, Cocody et Abobo. Elle a une superficie de mille deux cent dix hectares, et une population de deux cent cinquante mille habitants la nuit. Mais la journée, elle abrite plus de deux millions de personnes, en raison de sa vocation commerciale et de sa situation géographique. Aussi, elle abrite la majorité des gares de l’intérieur et de la sous région. Elle compte officiellement neuf marchés dont le plus grand est le forum des marchés. Cependant, le commerce s’est développé dans toutes les contrées sans exception.

Cette commune abrite généralement les personnes à faible revenu, car les prix des habitations y sont très abordables, en raison de leur construction (des «cours communes», généralement).