Rencontres Internationales des Arts Numériques d’ Abidjan 2017 ( RIANA ) : Abidjan, pôle des arts numériques en Afrique sub-saharienne selon le vœu du commissaire général.

C’est demain jeudi que s’ ouvre à Abidjan la première édition des Rencontres Internationales des Arts Numériques d’ Abidjan ( RIANA ). Au cours d’ une conférence de presse animée le lundi dernier par l’ artiste-plasticien Jacobleu, l’ enjeu de cet événement a été situé.

Il s’agit pour le commissaire général des Riana de montrer l’importance de l’usage du numérique dans les pratiques artistiques. La technologie au service de la création est selon lui la problématique générale autour de laquelle vont s’ articuler ces rencontres.

Pour Sylvain Delbart, régisseur son/lumière et chercheur en arts numériques, il s’ agit d’ expérimenter cette nouvelle forme d’ art qui embrasse la technologie à tous égards.  » Il n’ y pas de cloison étanche entre la technologie et l’ art, bien au contraire ces deux entités doivent cohabiter pour l’ essor de la pratique artistique « , a t-il révélé. Il a été soutenu par la dramaturge et metteuse en scène Rocio Berenguer qui a affirmé que la technologie est d’ un apport inestimable pour l’ art en ce sens que les modifications qu’ elle y apporte présentent un vaste champ d’ expérimentation.

L’ importance d’ un tel projet pour la Côte d’ Ivoire a été soulignée par Marie Lesage, responsable de la communication internationale au Centre des Arts d’ Enghien-les-Bains ( France ) qui a indiqué qu’ en abritant cet événement Abidjan se positionne comme la première ville de l’ Afrique sub-saharienne à expérimenter cette nouvelle donne. Ce souhait a été partagé par le commissaire général des Riana qui a invité les amateurs d’ art, les étudiants, les artistes et le grand public à s’ approprier cet événement qui inaugure une nouvelle ère dans la pratique artistique.

Déclinées sous forme d’ ateliers, de conférences et de panels, les Riana donneront l’ occasion au public de découvrir l’ installation  » Lumina Fiction  » de l’ artiste visuel et multimédia Golnaz Behrouznia  et la performance  » Homeostasis  » de la chorégraphe et multimédia Rocio Berenguer. C’ est l’ Institut français qui abritera ces rencontres qui prendront fin

Jacobleu, commissaire des Riana entend faire de cet événement une réussite.

le samedi prochain.