6 ème réunion du Traité d’ Amitié ivoiro-burkinabé ( TAC ). La COPTAC sonne la mobilisation.

En marge de la 6 ème réunion du Traité de l’ Amitié ivoiro-burkinabé (Tac ) qui se tiendra du 13 au 18 juillet à Ouagadougou, la Convergenge des Peuples pour la promotion du Traité d’ Amitié et de Coopération ivoiro-burkinabé ( Coptac ) a convié les journalistes à une conférence pour situer l’enjeu d’ un tel évènement. C’était le samedi 08 juillet à la salle de conférence de Liptako Gourma sise à Ouagadougou.

D’entrée de jeu, Yaméogo Désiré, Président de la Coptac a rappelé les liens historiques qui unissent les deux pays et qui les condamment à la solidarité et à l’ intégration de leurs peuples respectifs.

 » Vu les relations ancestrâles entre nos deux peuples, la perspective que nous visons, c’est de parvenir à un développement harmonieux qui traduira l’ épanouissement sans pareil des deux populations au-delà de leur nation respective avec pour socle l’ intégration et la solidarité agissante « , a t-il souhaité.

C’est justement pour qu’ un tel développement conjoint voit le jour que des citoyens burkinabés et ivoiriens ont crée en Côte d’ Ivoire une plateforme citoyenne dénommée  Convergence des Peuples pour la Promotion du Traité d’ Amitié ivoiro-burkinabé (Coptac ). Agissant en qualité de société civile, la Coptac au dire de son Président joue un rôle d’ interpellation et de veille afin d’ amener les gouvernants des deux pays à traduire en acte les différents projets et résolutions édictés lors des Tac précédents pour le bonheur des populations.

Dans le même ordre, le premier responsable de la Coptac a indiqué que sa structure est principalement destinée à promouvoir le Tac qui demeure en son sens le seul instrument de coopération bilatérale d’ importance signée en 2008 à Ouagadougou par les deux Chefs d’ Etat d’alors.

Pour M. Yaméogo Désiré qui avait à ses côtés le coordonnateur-pays M. Charles Tehi par ailleurs Président de l’ Union des Ressortissants de Côte d’ Ivoire au Burkina ( Urecib ), le seul sujet à l’ ordre du jour était la mobilisation. Il s’ agissait pour lui de battre le rappel des populations de Ouagadougou afin qu’ elles reservent un accueil des plus chaleureux à la délégation ivoirienne qui se trouvera dans la capitale burkinabé avec à sa tête le Chef de l’ Etat Alassane Ouattara. L’occasion était aussi trouvée pour présenter les membres du bureau exécutif de la Coptac.

Répondant aux questions des journalistes M. Yaméogo a indiqué que sa structure n’ a aucune visée politique mais bien au contraire elle se pose comme une force de propositions pour garantir les intérêts des deux peuples. Il a souhaité que la société civile ivoiro-burkinabé puisse s’ approprier la Coptac qui reste un moyen de plaidoyer pour inciter les gourernants à agir au nom de leurs nations resp

M. Yaméogo Désiré (costume noir ) Président de la Coptac avec à ses côtés M. Charles Téhi ( tee-shirt jaune ) coordonnateur-pays.

ectives.

Non classé

Facebook