Culte des Jumeaux en pays Agni

Chez les Agni, une femme qui met au monde des jumeaux est célébrée. Elle est élevée au rang de princesse et un culte lui est rendu.

La naissance de jumeaux est l’objet de cérémonies spéciales car on leur attribue des pouvoirs mystiques, des dons thérapeutiques spéciaux. Après leur naissance, les enfants sont présentés au chef du village. Pour éviter le mauvais œil, devant la maison des parents, on dresse un enclos avec des branches de palmier. Les visiteurs, triés sur le volet, viennent saluer les parents et les bébés avec des présents où domine le blanc, généralement des œufs, du poulet blanc, du tissu blanc, un mouton blanc, etc.

Une cuvette blanche est déposée devant la maison pour recueillir des dons en numéraire.

Le jour de la sortie (quatrième mois), la famille, tout de blanc vêtue, couverte de kaolin, reçoit les félicitations de la communauté. Les membres de la famille sont parés de perles spéciales, blanches et rouges. Un collier spécial, assez coûteux, est réservé aux jumeaux (kenianmozon), composé d’une ou de deux perles noires à motifs blancs (kenianmozon), de perles de verre rouges en forme de losange (ewoya), de perles jaunes avec des rayures (manouan) et de petites perles rouges et rondes (damlin).

La mère asperge les bienfaiteurs d’une décoction à base de kaolin à l’aide d’un branchage en signe de bénédiction, de purification et de remerciement.

Le soir, la famille, accompagnée de la grand-mère, passe de concession en concession pour remercier la communauté.

Source: mairieabengourou.ci