Faitai Houphouët-Boigny (1901-1998)

Née en 1901, Anne-Marie Faitai Houphouët-Boigny est la fille aînée du couple formé par Kimou N'Dri et N'Doli Houphouët.

On attribuait à Mamie Faitai, l’autorité et l’influence d’une femme dans l’ombre du pouvoir. Elle jouait le rôle, sans que cela soit officiel, de Reine – Mère. Elle protégeait, pensait-on, de manière mystique et spirituelle, le siège présidentiel.

On l’appelait Mamie Faitai et appparaissait aux yeux de bon nombre d’observateurs comme la gardienne des règles d’une coutume ancienne qui lui accordait l’autorité qui sied à une femme qui garde les secrets du siège et le protège du mauvais oeil.

Elle était l’épouse de Nanan Koba Kouamé, Chef du canton Nanafoué d’Attiégouakro(Côte d’Ivoire). Koba Kouamé était aussi Secrétaire administratif, fonctionnaire colonial. Il cofondera l’UDCI un parti un parti politique créé avant les indépendances qui luttait également pour empêcher l’influence et la progression du RDA en pays baoulé. Il sera également l’une des personnalités qui comptent à Toumodi (Côte d’Ivoire ), qui était à l’époque au cœur d’un dispositif administratif très efficace pour les planteurs de l’époque.

Le couple n’aura pas de descendance mais en adoptera deux.

Félix Houphouët-Boigny donnera son nom à l’un des établissements les plus prestigieux de Côte d’Ivoire.

Anne-Marie Houphouët-Boigny décèdera en 1998, soit six (6) ans après son frère cadet, et sera enterrée dans le caveau familial de la grande famille Houphouët-Boigny.