La commune d’Abobo

Abobo concentre plein d’activités génératrices de revenues à savoir la grande gare automobile, un grand marché, des restaurants comme n’dotré des quartiers PK18 et les taxes communales. A cela s’ajoutent d’autres secteurs d’activités de moyens revenus notamment dans le secteur de l’informel (salons de couture, de beauté, de coiffure…).

Géographie
Abobo est une commune située dans le secteur nord d’Abidjan, en Côte d’Ivoire.
Elle est limitée :
– au nord par la ville d’Anyama
– au sud par Williamsville (Adjamé) et les Deux-Plateaux de Cocody
– à l’est, par Angré-Cocody
– à l’ouest, par la forêt de banco.
La commune d’Abobo est à ce jour l’une des communes les plus peuplées du district (environ 1 500 000 habitants) avec une superficie de 9 000 ha (90 km2); soit une densité de 167 habitants à l’hectare. Elle abrite une gare ferroviaire installée sur le chemin reliant la Côte d’Ivoire au Burkina-Faso, ainsi qu’une gare routière.

Histoire
Le nom Abobo de cette commune vient du mot « a bor bor » qui veut dire en Ebrié « C’est beaucoup ? ». C’est ainsi que le nom est resté jusqu’aujourd’hui. Abobo était au départ la terre cultivable des différents chefs de famille des villages ébrié qui sont Abobo-té, Abobo Baoulé et Anonkoi kouté. C’est par la suite qu’il deviendra une commune de plein exercice en 1985 avec le premier maire Aké Loba. Après Aké Loba ce fut Koutouan Gérard qui à son tour, laissa la gestion de la mairie à Chaka Koné. Adama Sanogo succeda lui succéda. Celui-ci à son tour, a cédé la gestion de la commune à Koné Gogé. l’actuel maire se nomme Adama Toungara aux affaires depuis les dernières élections municipales en 2001.

La commune d’Abobo joue depuis longtemps le rôle de refuge pour les migrants considérés comme des personnes à faibles revenues. A l’origine, cette commune fut l’une des premières stations de trains; elle s’est donc développée spontanément autour de la gare.