Le département de Sakassou

A ce jour, le département comprend trois sous-préfectures que sont Sakassou, Toumodi-Sakassou, créée en 1995 et Ayaou-Sran en 2001. Il existe une seule commune de plein exercice avec comme actuel maire, Eugène Kouakou Kouadio. Le département qui est placé sous la tutelle administrative du préfet Kouakou Wiha Ange Tchicaya, regroupe de nombreux services de l’Etat.

Selon le Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) de 1998, la population était estimée à 79 155 habitants dont 12 018 vivant en zone urbaine. Le taux des communautés étrangères de l’Afrique de l’Ouest avoisine les 5,92 % de la population globale qui est essentiellement jeune.

Le département compte aujourd’hui 172 villages desservis par des routes et le mouvement des populations reste fortement marqué par l’émigration vers les zones forestières du pays.

Au plan économique, le café, le cacao, l’anacarde, le riz et la tomate sont les cultures de rente tandis que l’igname, le manioc, la banane, le maïs et l’arachide restent les principales cultures vivrières.

Sakassou est aussi une zone d’élevage et surtout de pêche, importante source de revenus pour ceux qui s’y adonnent, en l’occurrence les pêcheurs maliens appelés « Bozo » et quelques autochtones.