L’histoire de Bouaké

Partie au milieu du 18ème siècle, du petit village de Gbekekro situé en plein coeur de la savane Baoulé, notre Cité, Bouaké, a accompli en plus de 100 ans, un parcours jalonné de péripéties qui l’ont hissée au rang de deuxième ville de la Côte d’Ivoire.

Le village Gbekekro était dirigé au milieu du 19eme siècle par le chef Gossan Kwa Gbeke, issu de la tribu Assabou du groupe Akan, ayant suivi la Reine Pokou et sa soeur Akwa Boni dans leur épopée á travers la savane Baoulé jusqu’à l’installation définitive de la famille royale Baoulé dans la région de Ouarebo.

Le chef Gossan Kwa Gbeke, connu dans toute la région pour son autorité et sa grande sagesse a présidé au nom du peuple Baoulé, la cérémonie de conclusion du traité de non agression avec l’Almamy Samory Touré, avec la médiation des « Touré » de Marabadiassa.

Sa succession fut assurée par Kouassi Blé. Avec l’implantation en 1898 du camp militaire français á l’orée du village de Gbekekro, sous la conduite du capitaine Benoit, sur le chemin de retour, après les dernières batailles décisives contre Samory Touré au Soudan-Français, survinrent les brimades et les humiliations de toutes sortes.

A son corps défendant, en 1899, Kouassi Blé entraînera son peuple dans une guerre inégale contre les militaires et les tirailleurs armés de fusils et aguerris par leur métier habituel.

Battu, Kouassi Blé, dût abandonner le village de Gbekekro, pour émigrer á 12 km plus á l’Est et y fonda en 1900, le village de Kouassi Blékro, siège actuel de la grande chefferie Gossan de Bouaké.

Les troupes , sous l’uniforme français, s’imposèrent et organisèrent la ville pour l’administrer sous une forme moderne.

1900: Des liaisons s’établissent entre Bouaké, Toumodi, Tiassalé, M’Bahiakro, Béoumi, Sakassou, Marabadiassa, Katiola…
1904: Installation du 1er bureau de poste á Bouaké.
1907: Etablissement des liaisons télégraphiques.
1910: Approbation du premier plan de lotissement de Bouaké (Bouaké – Commerce) par le Général-Gouverneur de l’A.O.F. Le capitaine Colomb conduit les travaux sur place.
1912: Mise en place de la ligne de chemin de fer entre Dimbokro et Bouaké.