Le département de Tiapoum

Le département de Tiapoum a été créé le 05 février 2008 par décret n°2008-96 du 05 février 2008,par scission de l’ancien département d’Adiaké, Issue de l’ancienne sous-préfecture d’Adiaké, la sous-préfecture de Tiapoum fut érigée en chef-lieu de sous-préfecture en 1986,par décret ,n°86-1021 du 24 décembre 1986,puis ouverte officiellement le 15 décembre 1990.

Le département de Tiapoum comprend trois(3) sous-préfectures et une commune. Tiapoum, chef-lieu de sous-préfecture, créé le 24 décembre 1986 par décret n°86-1021 du 24 décembre 1986.

Noé, chef-lieu de sous-préfecture a été créé le 06 octobre 2005 par décret n°2005-315 du 06 octobre 2005,par scission avec la sous-préfecture de Tiapoum. Il fonctionne officiellement depuis le 05 mai 2007.

Nouamou, créé par le décret n°2005-315 du 06 octobre 2005.La sous-préfecture de Nouamou est issue de la scission de la sous-préfecture de Tiapoum. Elle a ouvert ses portes le 15 août 2007.

La commune de Tiapoum a été créée le 13 décembre 1995 par le décret n°95-941 du 13 décembre 1995.

Du point de vue de la situation géographique, le département de Tiapoum se trouve au sud-est de la Côte D’Ivoire, avec une superficie de 940 km2.Il est limité à l’ouest par la sous-préfecture de Mafféré. Au nord, par le département d’Aboisso. A l’est, la sous-préfecture d’Ettuéboué. Au sud, il y a la république du Ghana et la lagune Tendo-Ehy. Son chef-lieu est situé à 50 km d’Aboisso (chef-lieu de région) et à 150 km d’Abidjan.

Le relief accidenté par endroits et présente des vallées dont certaines servent de lits à des cours d’eaux. Les sols sont argileux, sableux avec de nombreux marécages.

Le climat est marqué par quatre(4) saisons : Une grande saison sèche (décembre-février),une grande saison de pluies(mars-juillet),une petite saison sèche(août-septembre),une petite saison de pluies(octobre-novembre).La pluviométrie est très dense.

Le réseau hydraulique est diversifié. Le département est arrosé de cours d’eau dont le plus important est la lagune Tendo.

La population du département est de 72.158 habitants (RGPH de 2014) : Soit 35.875 hommes (49,71%)et de 36.283(50,29%)de femmes. Le taux d’urbanisation est 12,1%.

Les populations du département de Tiapoum tirent l’essentiel de leurs ressources de l’agriculture qui s’exerce sous deux formes : les cultures de rentes ou pérennes et les cultures vivrières. Les cultures de rente ou pérennes sont dominées par le palmier à huile, le cocotier, l’hévéa, l’ananas, le café et le cacao. Le café et le cacao sont les deux plus anciennes cultures ;

A côté des plantations industrielles, il existe de nombreuses plantations villageoises. La culture du cocotier est aussi très ancienne dans le département. La production de copra reste importante. Les cultures vivrières sont dominées par la banane plantain, le manioc, le maïs, le tarot, le gombo, l’igname, la tomate, l’aubergine et la patate.

La pêche constitue l’une des principales activités économiques du département de Tiapoum. Elle se pratique sur le plan d’eau lagunaire. L’élevage dans le département est pratiqué à un faible niveau. On note l’élevage de porcins, de bovins, de volaille et d’ovins.

Le tourisme n’est pas développé dans le département à cause de son enclavement. Le département soufre de l’érosion côtière et de l’exploitation non maîtrisée des plans d’eau lagunaire.

In document communication région Sud-Comoé