La ville de Sassandra

Sassandra est situé à environ 280 kms à l’ouest d’Abidjan, sur le littoral et chef lieu de région du GBOKLE, Côte d’Ivoire, Afrique de l’ouest. La commune de Sassandra couvre une superficie de 8200hec avec une population de 24790 habitants selon le RGPH de 1998, et estimée à 32830 en 2012 selon les chiffres de la mairie. Le relief de la commune est formé de plateaux et de collines et de plaines avec de nombreux bas-fonds propices tant aux cultures de rente qu’aux cultures vivrières. La ville même de Sassandra se construit par endroits dans des bas-fonds. Le climat est de type tropical humide, avec une température annuelle oscillant entre 26 et 27°c. Les cours d’eau sont le fleuve Sassandra et la mer.

L’historique de la ville

Sassandra a été fondé par un chasseur du nom de GBADJI, originaire de Soubré. Un jour, parti à la chasse, il blessa grièvement un éléphant qu’il poursuivit pendant plusieurs jours durant, jusque sur la côte (au bord de la mer) et ce, dans le but de récupérer sa lance restée accrochée à l’animal. Surpris de trouver une si vaste étendue d’eau , il marcha sur la plage pendant des heures sans trouver aucune trace de l’animal. Bien las de ce périple, il se resigna à regagner son village en portant un peu de sable et de coquillage afin de prouver sa découverte à ses frères et les motiver à venir avec lui pour s’y installer. De retour au bord de la mer, GBADJI et sa famille fondèrent le premier village Néyo du nom de PAEGUE à l’emplacement actuel du lycée moderne GOFFRI KOUASSI Raymond de Sassandra.

Un second groupe d’hommes, les Doudoyou, s’installèrent sur le site de Groudou. Après vinrent les Batribou venu de Tékima au ghana. Un quatrième groupe , les OUPOYO, eux venus de man et du Libéria pour demander asile aux batribou.

En 1471, les portugais fréquentent régulièrement les comptoirs du GBOKLE ou ils font des approvisionnements et donnent le nom de l’un de leurs frères qui s’appelait Saint-Andréa devenu Sassandra. En 1893, la Côte d’ivoire devient colonie française et Binger fait de Sassandra un poste militaire, base des opérations de pénétration à l’intérieur du pays. Ainsi, THOMANN, administrateur du cercle de Sassandra réussit à remonter le fleuve Sassandra jusqu’à Soubré. La ville commence à recevoir les produits de son arrière pays. En 1937, Sassandra devient un port dont le trafic s’élève déjà à 37000 tonnes. Mais, le percement du canal de Vridi déclenche le déclin du port qui verra sa suppression dès la construction de celui de San Pedro. Le wharf est alors fermé le 15 juin 1972.

Au plan administratif, Sassandra a été érigée en chef lieu de cercle en 1894. Le 07 aout 1960, la cote d’ivoire devient indépendante et un (1) an plus tard soit en 1961, Sassandra devient chef lieu de sous préfecture et chef lieu de département en 1969. Depuis novembre 2011, Sassandra a été érigée en chef lieu de région. Par ailleurs, il faut souligner que Sassandra a été érigé en commune de plein exercice, par la loi n° 80-1180 du 17 novembre 1980 en application de la loi 78-0778 du 09 janvier 1978 portant institution de commune de plein exercice en Cote d’ivoire.

Depuis novembre 2011, Sassandra est chef lieu de région. Elle occupe donc la première place dans cette nouvelle région qu’est le GBOKLE ; qui comprend Sassandra et fresco.

Place dans la région

Depuis novembre 2011, Sassandra est chef lieu de région. Elle occupe donc la première place dans cette nouvelle région qu’est le GBOKLE ; qui comprend Sassandra et fresco.

L’habitat

Le type d’habitat à Sassandra est lié à l histoire de la ville qui est une ville coloniale et ancienne. On distingue quatre types d’habitats

-L’Habitat de type colonial
On trouve les habitations de type colonial dans les quartiers de Groudou, Kissié kikié, et quartier allandjan.

-L’Habitat de moyen standing
On rencontre ce type d’habitat dans les quartiers : Kissié kikié résidentiel, Quartier phare, Palmeraie, Camp bété extension et Africain 1.C’est dans ces différents quartiers qu’habitent les personnes au niveau de vie élevé.

-L’Habitat évolutif ou économique
Ce type d’habitat se rencontre à Africain 1, Camp bété et Kissié kikié.

-L’Habitat de type spontané ou précaire
Ce sont des maisons de type rural, construites en banco ou avec des matériaux de récupération (des planches, des contre plaqué, des sachets plastiques etc.). On trouve ce type d’habita à Africain 1 camp bété, Groudou 1,2 et 3, Nanankrou, quartier Alladjan et nouvelle gare routière. En milieu rural, nous avons des bâtiments de type économique mais pour la plupart, les habitations sont de type spontané. C’est le lieu de souligner que la ville de Sassandra comprend seize(16) sous quartiers qui couvrent au total 2600 lots. Ainsi, faut-il savoir que la question du logement à Sassandra constitue un véritable problème car il y a un besoin énorme dans le domaine. A ce jour, la Mairie ayant l’initiative du logement devrait être capable de créer 200 à 300 lots par an. La conséquence du manque de lots est tout naturellement les constructions anarchiques qui foisonnent. A cela s’ajoute les nombreux conflits fonciers. Il existe aujourd’hui à Sassandra plus de quartiers précaires.

Villes / Villages

Voir tous