×

danse / masque

  • Le Wambêlê, le masque mystérieux du pays Sénoufo

    Porté par un initié du poro, ce masque apparaît le plus souvent dans les cérémonies funéraires et les occasions spéciales.

  • L’origine du masque Goli

    Le masque Goli est d'origine Wan. Selon la légende, un chasseur Wan suivait de routine ses pièges dans la forêt quand il entendit des chants.

  • Le Zaouli, musique et danse populaires des communautés gouro de Côte d’Ivoire

    La danse Zaouli est une danse de masque populaire créée en pays Gouro. Les légendes à l'origine du masque et de la danse Zaouli sont diverses, mais toutes s'accordent sur le fait qu'ils ont été inspirés par une jeune fille…

  • La danse adjoss

    L'adjoss est une danse de réjouissance populaire en pays baoulé. Elle est exécutée principalement par les femmes.

  • La Danse Du N’goron chez les Senoufos

    La danse du N'Goron est une danse traditionnelle, initiatique, pratiquée par certains Senoufos, peuples situés dans la partie septentrionale de la Côte d'Ivoire en Afrique de l'Ouest.

  • Masque masculin chez les Dan

    Chez les Dan, les masques sont les esprits de la brousse et non leurs représentants.

  • Masque Singe – Dan / Yacouba

    Chez les Dan, les masques sont les esprits de la brousse et non leurs représentants.

  • Le Boloye

    Le Boloye ou la danse de la panthère est une danse traditionnelle de l'ethnie sénoufo, une ethnie du Nord de la Côte d'Ivoire. Autrefois exécuté dans les funérailles, le Boloye est aujourd'hui devenu une danse de réjouissance. Cependant, elle garde…

  • La danse « Djoman » en pays Abouré

    Moossou, siège royale de grand Bassam, ville culturelle historique, a l’instar des autres Royaumes Abouré a su maintenir sa culture qui regorge des trésors culturelles inestimables.

  • Kpakpatcha ou danse de Débrimou

    Kpakpatcha, est-ce une danse, une musique, un rythme, des sons, des expressions corporelles? Sous ses aspects multiples qui sont indissociables, Kpakpatcha exprime la culture et l'âme du peuple adioukrou, spécialement du village de Débrimou, dans la sous-préfecture de Dabou.

  • Le « Songô » de la Yezimala ou la fête du maïs

    Le Songô est une fête traditionnelle dans le village de Yézimala situé dans la région du Gontougo, à l'Est de la ville de Bondoukou, plus précisément entre la commune de Bondoukou et la Sous-préfecture de Laoudi-Ba, sur l'axe Bondoukou-Bouna.

  • L’ahoko

    Instrument de la famille des idiophones, l'ahoko un instrument de musique traditionnelle d'origine baoulé de Côte d'Ivoire en Afrique de l'Ouest

  • A la découverte des danses traditionnelles Baoulés

    La Côte-d’Ivoire est composée d’une soixantaine d’ethnies cependant la danse ivoirienne est liée aux traditions, aux mœurs de chacune de ces ethnies, cette richesse culturelle est méconnue du grand public ou alors plusieurs personnes n’arrivent pas à les distinguer les…

  • Le bollo : Origine et évolution d’une danse de renommée kroumen

    Le Bollo est un rythme venu de Tabou et pratiqué par les Kroumen dans l'extrême sud-ouest de la Côte d'Ivoire. C'est à la fois des chansons mélodieuses et des pas de danses qui rappellent le rock et la valse.

  • Le Klé : Danse guerrière du peuple kroumen

    Une démonstration de scène de guerre livrée sur un champ de bataille chorégraphique où visage, pas et gestuelle au rythme du son du Cor battent le pouls de la terreur, le Klé, danse guerrière du peuple kroumen allie frayeur, admiration…

  • La danse Sagnon en pays Lorhon

    Le Sagnon est la danse principale des Lorhon, un peuple vivant dans la région du Bounkani, dans le Nord-Est ivoirien.

  • Le Bihibon ou la danse des initiés chez les koulango du Bounkani

    Le Bihibon, signifiant "Nous nous concertons à huis clos", est la danse des initiés chez les Koulango du Bounkani, dans le Nord-est ivoirien.

  • Le kôtou, danse de réjouissance chez les Akouè

    Le peuple Akouè est un peuple authentique qui célèbre avec faste les moments de réjouissance. Et de cette authenticité est née le kôtou.

  • Goli, masque Wan/Gouro

    Cette danse est l'une des plus ancienne de l'ethnie Gouro. Les premiers habitants de Bouaké, Gouros appelés Wan, ont créé cette danse qui imite le dragon.

  • Le djembe

    Le djembe est un instrument utilisé par la plupart des groupes musicaux et des ballets d'Afrique de l'Ouest, du Sénégal au Burkina-Faso ; il est devenu un des instruments de percussions " ethniques " les plus populaires en Europe :…

  • Le masque « Gla klagba ou gnonkpo gla »

    Il s'agit de la danse sacrée liée à la sortie du grand masque gla klagba (gla « masque », klagba « grand ») ou gnonkpo gla (gnonkpo « guerre », gla « masque »). Ce masque se trouve au sommet…

  • Le masque « goli » – Du sacré à la réjouissance

    Patrimoine culturel ivoirien, le "goli" est un masque danseur sacré, dansé au centre chez les baoulés et au centre -ouest chez les Wan/Gouro de Kounanhiri, ceux là même qui en sont les précurseurs.

  • Le masque « Létéhi gla »

    Le masque danseur létéhi gla (létéhi « danseur », gla « masque ») porte une courte jupe de raphia laissant les genoux à decouvert au-dessus des jambières et tient en main un chasse-mouches bissè. Certains tiennent en main une canne.

  • Le masque Tchèkpè

    Le visage du masque mendiant ou comédien tchèkpè est anthropomorphe d'un style très proche de celui des masques dan (visage ovale, front bombé…). Mais les traits de son visage sont déformés, dénotant son caractère comique. Sa jupe de raphia ressemble…

  • Le Masque Bléblé

    Le masque chanteur bléblé gla ou tohourou est élégant avec son visage féminin. Selon A. Gnonsoa, les masques chanteurs chez les Wè reproduisent des portraits de personnes vivantes ; le client ou l'artiste prend pour modèle la femme réputée la…

  • Le masque Djê des Baoulé

    Les masques Djê font partie des grands masques sacrés (les Amouins). Le Djê (société secrète) est d'origine Sénoufo: suite aux migrations avec la reine Pokou les Baoulé ont chassé les Sénoufo qui vivaient au centre de la Côte d'Ivoire et…

  • Le masque échassier Dan

    Le groupe des danseurs et chanteurs du gué gblin "masque long", plus connu sous le nom d'échassier est originaire du pays yacouba. On le rencontre généralement dans les régions de Man, Danané, Touba, Koonan ... Juchés sur des échasses de…

  • Le masque Goli des Baoulé

    Le Goli est un masque heaume en forme de tête de buffle. Il ne sort que pour les grandes occasions. Le Goli est le fils de Nyamien, le Dieu du ciel: il est aussi le père de Kplé-Kplé. Le Goli…

  • Le masque Kple kple

    Chez les Baoulé du centre de la côte d'Ivoire, kple kple fait partie de la mascarade goli, au cours de laquelle quatre paires de masques différents (deux paires masculines et deux féminines) se produisent. Cet évènement très apprécié a lieu…

  • Le masque Pawé

    Cette danse de réjouissance a été créée à Tibeita (à 25km de Bouaflé) dans les années 1980. La jeune génération (Balo Bi Irié, Boula Bi Irié,...) a eu l'idée du masque Pawé, puis a été relayée par le clown du…

  • Le masque Zamblé en pays Guro

    Zamble est un des masques les plus connus des Guro (centre-ouest de la Côte d'Ivoire) ; son aspect très particulier, mi-léopard, mi-antilope, est directement associé à cette ethnie et à elle seule dans une région où les différents groupes de…

  • Le Poro des Sénoufos

    Toute activité sociale, religieuse et politique est régie chez les Sénoufos par une institution complexe : le Poro. C'est au sein de ce système que les membres d'un clan (à l'exception de la caste des anciens captifs de guerre et…

  • Les fonctions des statues chez les baoulé

    Toutes ces effigies, qu'elles soient humaines ou animales, condensent des forces spirituelles, elles donnent aux esprits l'habitacle d'une forme matérielle ; elles sont les points de concentration d'un pouvoir surnaturel et apparaissent toujours comme le support d'un rite : chez…

  • Les masques Dan

    Les Dan, qui possèdent une très grande variété de masques, vivent dans l'Ouest Montagneux de la Côte d'Ivoire et, de l'autre côté de la frontière, dans l'arrière pays du Libéria. "Dan" est le nom de leur langue (ils s'appellent eux-mêmes…

  • Les masques dans la culture ivoirienne

    En Côte d'Ivoire, à chaque peuple correspondent un ou des masques précis. Les initiés peuvent, en voyant un masque, vous en donner les origines, la fonction et à quelle occasion il fait son apparition. Il en existe des sacrés, d'initiation,…

  • Les masques en Côte d’Ivoire

    Les masques sont des figures faites de bois sculpté. Ils servent d'institution religieuse, et sociale dans certains peuples, d'instrument de divertissement dans d'autres. Nous avons choisi ici, quelques masques bien connus en Côte d'Ivoire.

  • Les masques sénoufo: de la forme à la signification

    Les "dallebele" ou artisans du bois dans les villages sénoufo façonnent les différents outils ou ustensiles ménagers et de temps à autre se voient confier l'exécution d'un masque dont ils ignorent souvent la destination.

  • Loi des masques et coutumes dans la société ouobé

    Les Ouobé occupent les cantons Peomé, Semien, et Tao, situés à l'Ouest de la Côte-d'Ivoire, près de Man. Ils comptent environ 53.000 personnes, conscientes de former avec les Guéré une communauté de même origine, coutumes et croyances.

  • Masque Senoufo Wanyugo

    Les masques wanyugo sont portés lors des cérémonies funéraires de la société initiatique du poro, et permettent au défunt d'entrer au royaume des esprits. Leur rôle est en fait de protéger le village des esprits malveillants et de la sorcellerie,…

  • Masque Zaouli

    Djelalou Zaouli, littéralement Zaouli, fille de Djela. Le Zaouli est né dans les années 1950 en pays Gouro. C'est un masque exaltant joie et beauté, animé dans la danse par le rythme du même nom.

  • Origine du ciwara

    Dahacɛnnmɛ, un homme originaire de wakoro, voyant le nombre considérable de personne qui mourait par morsure de serpents, prit un jour le chemin de Segountila, derrière Ségou.

  • Wabou, masque funéraire Sénoufo

    Lors des cérémonies des funérailles, Les Sénoufo présentent plusieurs sortes de masques. Wabou est le plus connu. C'est celui d'un justicier.