×

Le Wambêlê, le masque mystérieux du pays Sénoufo

Porté par un initié du poro, ce masque apparaît le plus souvent dans les cérémonies funéraires et les occasions spéciales.

Originaire de l’Afrique de l’ouest, plus précisément de la Côte d’Ivoire, Le wambêlê est l’un des grands masques du peuple sénoufo. Il est l’un des masques emblématiques du Poro: une société secrète du peuple sénoufo. Le Wambêlê est un masque biface et mystérieux.

Il est communément appelé « wanioug ». C’est un masque spécial et à la fois mystérieux composé de deux faces opposées (biface) faisant sortir de la fumée. Le wambêlê est aussi un masque protecteur.

C’est un masque biface c’est à dire qu’il est composé de deux faces opposées. Selon les significations données par les sages : il s’agit du bien qui affronte le mal, l’avenir fait face au passé, le blanc se mêle au noir. De plus, lors de ses prestations, le Wambêlê fait sortir de la fumée. C’est ce caractère qui le rend particulier et différent des autres masques sénoufo.

Les significations données par les sages sur cette formation de la tête sont diverses. Pour certains, elle signifie : le bien affronte le mal. Pour d’autres, le passé et le présent constituent l’avenir d’un individu.

‪La particularité de ce masque, le Wambêlê est un masque sacré en pays Sénoufo. Danse du masque savant, réputé lanceur de maléfiques, les Wambêlês sont des masques protecteurs mais quand ils se sentent offensés, ils peuvent tuer, faire tomber la foudre en d’autres termes maître du savoir ayant pour ancêtre mythique le caméléon.

Porté par un initié du poro, ce masque apparaît le plus souvent dans les cérémonies funéraires et les occasions spéciales.

Au cours de son apparition, seuls les initiés de cette société et les sages peuvent assister à ses prestations. Cependant, sa vue, ses prestations sont strictement interdites aux femmes (sauf les vieilles) sous peine de stérilité, ménopause précoce ou mort.

Le wambêlê est aussi un masque protecteur. Il est rattaché à un génie protecteur qui préserve celui qui le consulte du sort, du mauvais œil, de la sorcellerie. Mais quand il se sent pris au piège (défié), il peut lancer des sorts, de la foudre et même tuer l’individu qui viole ses interdits. C’est ce caractère mystérieux qui rend le wambêlê particulier et différent des autres masques sénoufo.

Les derniers articles