La commune de Diabo

Diabo est une ville de la Côte d’Ivoire, en Afrique de l’ouest. C’est à la fois une commune et un chef lieu de Sous-préfecture. Ses villes frontalières sont : Bouake à l’Est, Botro à l’Ouest, Katiola au Sud, et BeoumI au Nord.

Sa population est de 18219 (Recensement Général de la Population et de l’Habitat de 1998) avec une superficie de 143 km2

Le nom DIABO serait issu d’une transcription erronée de la part des autorités coloniales du vocable AHOUEY DJAHA BO « en langue baoulé » devenu par la suite DJAHABO, qui se traduit en français par « foret où l’on a abattu le buffle roux ».La création de DIABO remonte à une époque ancienne.

Consacrée commune par la loi n° 85-1085 du 17 Octobre 1985 portant création de 98 communes, Diabo est une création coloniale en pays BRO. Elle serait fondée par APKATOU KOKO et son cadet APKATOU KOUAKOU. Ses principaux quartiers sont : Aounianou ; N’Denou et Tandokro.

Composante du grand groupe ethnique Baoulé, Diabo est habitée à 99% par le peuple BRO réparti en deux tribus : BRE : 51% et MAMELA 48%.Le reste est constitué de populations venues des autres régions de la Côte-d’Ivoire et des pays limitrophes.

Economie
-Atouts Economiques et Industriels : sa proximité (20 km) de la métropole qu’est Bouaké et sa vocation agricole (grande zone productrice d’anacarde) sont des atouts pour la Commune
-Banques : Néant.
-Commerce : Existence d’un marché d’environ 500 places. Le principal jour du marché est le Vendredi.

Villes / Villages

Voir tous