Ananguié

Ananguié est un village à l’est de la côte d’Ivoire (Afrique de l’ouest). Selon le dernier recensement national, le village compte environ 20,000 habitants dont 70% est composée d’âges entre 15 et 30 ans.

La communauté d’Ananguié composée d’ethnies diverses, s’étant sur un périmètre de 7871.818m couvrant une superficie d’environ 4.16 km² ou 416.33 hectares Arosé par les affluents du fleuve comoé et profitant du climat de la végétation forestière, Ananguié est un credo naturel de la culture de produits agricoles tell que le café, le cacao, le plantain, l’hévéa etc…

Les planteurs des forêts d’Ananguié, composés d’autochtones, d’allogènes et d’habitants des villages voisins, exportent en moyenne deux tiers de la production agricole de la région et la première place dans la culture de la banane plantain de la sous-région. Ananguié est le centre géographique des cinq villages du canton N’kadzun, dans la sous-préfecture d’Adzopé.

A l’image de la côte d’Ivoire et surtout de par son histoire, sa culture de la paix et de rassemblement, Ananguié a toujours attiré les populations étrangères grâce à l’hospitalité de sa population. Une dizaine d’ethnies offre une pléthore de choix culturels à découvrir à travers la gastronomie, les pratiques réligieuses, et la vie quotidienne. Ananguié est en tout, des villages dans un seul. Son leadership politique et sa position géographique importante offrent une place prospère pour l’investissement.

Histoire

Extrait de document en publication par Dr. Kouamé Le peuple ananguiéen est une ramification du peuple de la reine Abla Pokou qui s’était installé à Bouapé, à 70 kilomètres après la traversée du fleuve Comoé. Après un bref séjour à cet endroit, notre patriarche Ako Achou a décidé de quitter afin d’être à l’abri des vaines querelles souvent imprévisible. Il vint s’établir à 6 km du premier site où il exercera librement son métier de bijoutier pour lequel il est talentueux. L’homme était plein de nombreuses qualités comme la bonté, la douceur la stabilité, sa souplesse, la tendresse, la modestie. L’amour du prochain était son credo. Il devint alors un rassembleur humain. Et sa petite cabane deviendra très tôt un gros campement pour devenir un village par la suite qu’il nomma ACHOUZUN.

ACHOUZUN veut dire dans la langue Akyé, la trace ou le chemin d’Achou. Dans le passé, comme le faisaient nos ancêtres, lorsqu’une personne allait en promenade en forêt vieille, il était difficile de se frayer un chemin pour ne pas se perdre. Alors la pratique était de marquer son chemin en cassant de petits arbustes appelés ZUN.

À l’origine, Ananguié était appelé Achouzun, le chemin d’Achou, le père fondateur du village. Ako Achou, le père fondateur du village était un bijoutier qui faisait de très beaux bijoux. Ses œuvres et services étaient sollicités par tous les habitants des villages voisins. Alors le jour du marché, tout le monde voyageait à Ananguié pour retirer ou acheter des bijoux ou retirer leurs bijoux de chez Ako Achou.

Lorsqu’on leur demandait ou vous alliez, ils répondaient : « nous allons à la place des merveilles ou bien, nous allons retirer nos merveilles. » En Akyé c’était « Handzé gnin anan » ou simplement « handzé anangnin, » d’où vient le nom actuel Ananguié. Ananguié fut aussi appelé Koè bofi ou la terre blanche, la terre de la paix.

Depuis son origine, le village était reconnu pour son leadership pour la paix et la réconciliation dans la région. Lorsqu’il y avait des litiges entres villages voisins ou entre habitants de la même communauté, Ananguié était toujours choisi comme lieu de réconciliation, place de justice. C’est pour cela que le village était appelé la terre de la paix ou Koè bofi. C’est justement à cause de ce leadership dans la région et de sa location géographique qu’à l’arrivée de colons blancs, en 1840, sous le règne du huitième chef N’cho Kouassi, le village a été érigé centre des activités administratives, politiques et commerciales des colons européens. Comme centre commercial et économique, les colons y avaient installé les premiers centres commerciaux comme CCI, ESCOA, FAO, etc…

Art et culture

Il n’est pas à rappeler qu’il n’y a pas de culture sans peuple, ni de peuple sans culture. Le peuple ananguiéen ne fait pas exeption à cette règle. Cette page présente quelques élements de la tradition Akyé et particulierement ce qui différencie le peuple ananguiéen des autres. Comme vous l’avez peut être lu sur d’autres pages, le peuple ananguiéen est depuis son origine, un peuple charactérisé par l’hospitalité, la paix et la justice. Ananguié regroupe une dizaine d’ethnies qui lui offre une pléthore de choix culturels à découvrir à travers la gastronomie, les pratiques réligieuses, le musique et la vie quotidienne.

Musique

Ananguié est le credo de la musique traditionnelle et moderne Akyé de part sa contribution à la formation de nombreux orchestres et musiciens akyé tels que: Yapo Emile et les Rossignoles, Aka Yapi Mathieu, Alain Demari, Assi Séraphin (dit Apichêkê du TP Audiorama), N’Guié Orchestra, Ayiwo Orchestra etc.

Art culinaire

Si vous avez entendu des Akyés, il ya trois choses vous ne manquerez pas: la musique d’amour (seuls eux peuvent mesurer l’amour en kilogramme), les escargots et le Biékôseu. Biékôseu en langue Akyé est la sauce pimentée. C’est un plat typique akyé du sud-est de la Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, le biékosseu est devenu un met africain et renvoye généreusement à la sauce d’aubergine. Vous n’en trouverez pas mieux ailleurs qu’Ananguié. Grâce à la production abondante de bananes plantains, à Ananguié, le biékôseu garde toujours son original gout légèrement sucré dû à l’eau de cuisson de la banane mûre. Le biékôseu se mange essentiellement avec du foutou. La préparation du foutou, c’est de lart. Sa réussite dépend du choix des ingredients et de la manière dont ces ingredients sont pilés et mélangés pour obtenir une boule de pâte. De passage à Adzopé, n’hésitez pas à vous rendre à Ananguié pour déguster le foutou ananguiéen. Ça vaut le coup.

Geographie

Ananguié est un village au sud-est de la cote d’Ivoire, dans la sous préfecture d’Adzopé. Ananguié était une commune jusqu’en Mars 2012 lorsque la commune a été suprimée tout comme 1126 autres en vue de renforcer la politique de décentralisation du gouvernement.

Nombre de quartiers

Ananguié compte onze quartiers à savoir : Ghana, Cocody, Plateau 1, Plateau 2, Agbofikan-hôpital, Agbofikan-EPP 2, Antennes, Conakry, Dioulakro, Odongakan et Aboudji (Voir carte).

Soiurce: ananguie.com

Villes / Villages

Voir tous