La sous-préfecture d’Afféry

Située au sud-est de la Côte d’Ivoire dans le département d’Akoupé et à 155 km d’Abidjan, la ville d’Afféry est limitée au nord par la commune de M’batto, au sud par le département d’Adzopé, à l’orient par Akoupé et à l’ouest par Agboville. Avec une superficie de 12 600 hectares, Afféry abrite environ 29 000 habitants répartis en plusieurs villages dont Afféry, Daguikoi, Asseudji, M’pokoi, Dodokoi …

Afféry a été érigé en commune par la loi n° 85-1085 du 16 octobre 1985 et a été ouverte le 18 Avril 1986, avec comme Maire, M. BEDA ACHY BERNARD. Cinq (05) Maires se sont succédés à la tête de la commune d’Afféry dont l’actuel est M. BEDA ASSI CELAIRE élu depuis le 13 octobre 2018. La mairie d’Afféry est constituée de vingt-neuf (29) conseillers municipaux et de cinq (5) services.

Le chef du village d’Afféry est NANAN BEDA ASSI EMILE, 11ème chef d’Afféry intronisé depuis 2006. Afféry est une sous-préfecture dirigée par Mme…. ,. Afféry est une ville cosmopolite où l’Akyé, la langue vernaculaire est la plus parlée. À cette langue vernaculaire, s’ajoute une diversité de langues ethniques ; on y trouve une forte proportion d’allochtones et d’allogènes. À Afféry, l’on trouve plusieurs religions parmi lesquelles le christianisme, l’islam et dans une moindre proportion l’animisme. Cependant, le christianisme reste le plus pratiqué.

Située en zone forestière et bénéficiant d’un climat attiéen subéquatorial, l’agriculture est l’activité principale de la population Afférienne. Deux types de cultures se pratiquent par ladite population à savoir : les cultures vivrières et les cultures pérennes. Les cultures vivrières sont essentiellement composées de banane-plantain, de manioc, de tarot … ainsi que des maraîchers. Ces cultures s’exercent de façon artisanale et servent à la consommation locale et au commerce. Par rapport aux cultures pérennes, la région d’Afféry est l’une des premières zones de production du binôme café-cacao et d’hévéa. La commercialisation de ces produits est assurée par 10 sociétés coopératives et par quelques acheteurs agréés.

L’élevage se pratique aussi de manière traditionnelle et sert à la consommation locale par manque d’encadrement technique et professionnel. Le commerce, le transport et les prestations de services sont aussi des activités exercées dans la commune d’Afféry. Le commerce est axé sur la distribution des produits en gros, en demi-gros et au détail dominé par les commerçants d’origine ouest-africaine. Le transport à Afféry est assuré par les taxis communaux et des tricycles. Aussi, deux principales compagnies (BKLT et NT) et quelques véhicules appartenant à des particuliers desservent les agglomérations environnantes. Les prestations de services sont assurées par une pharmacie, la COOPEC et deux stations de distribution de lubrifiants pour le grand bonheur de la population.

Le réseau routier est constitué de 40 km non bitumés d’Afféry à Agboville, 12 km bitumés d’Afféry à Akoupé et 80 km de piste villageoise difficilement praticable en saison pluvieuse. On a aussi de merveilleux sites touristiques naturels tels que le mont N’dabo, les cours d’eau lélé, akôkô et atseubi.

Afféry compte une Formation de Santé Urbaine, un Lycée Municipal, 3 Collèges Privés, 2 écoles maternelles, 2 écoles primaires confessionnelles et 22 écoles primaires publiques, dont la première fondée en 1936 est le Groupe scolaire Plateau, ainsi qu’une Institution d’alphabétisation et d’entrepreneuriat dédiée à la Femme (I.F.E.F.)

Sur le plan sécuritaire, Afféry bénéficie d’un poste de gendarmerie, d’un poste des Eaux et Forêt et d’un commissariat de police

Au niveau culturel l’on rencontre à Afféry des festivals comme le N’Dabo festival, des danses traditionnelles telles que le Fokwé, le Cèdè… des jeux et loisirs comme le « Assoi ».

Villes / Villages

Voir tous