Loviguié

Loviguié ou lovidjé est une ville située au sud de la Côte d’Ivoire, dans la Région de l’Agnéby-Tiassa. La localité de Loviguié est chef-lieu de sous-préfecture selon le Décret n° 2008-97 du 5 mars 2008 portant création de cinquante cinq (55) sous-préfectures en Côte d’Ivoire.

La sous préfecture de Loviguié est située au sud de la Côte d’Ivoire, dans le departement d’AGBOVILLE en Région de l’Agnéby-Tiassa.

Loviguié est une ville située au sud de la Côte d’Ivoire, La localité de Loviguié est chef-lieu de sous-préfecture selon le décret n° 2008-97 du 5 mars 2008 portant création de cinquante cinq (55) sous-préfectures en cote d’Ivoire.

Date de création : 5 mars 2008

Sous-préfets :

– Le commandant SALIMATA KANTÉ,1er sous-préfet
– Le commandant SAMASSI ISMAILA, 2ème sous-préfet
– Le commandant N’GATTIA JOSETTE BROU,3ème sous-préfeten poste

Chef lieu : Loviguié

Nombre de villages : 5
Démographie : 17 048

Loviguié a très tôt pris le chemin du développement dans les années 1970 grâce au professeur Georges Niangoran BOUAH qui a été le véritable architecte de la ville ainsi que d’autres bâtisseurs comme Mr Léonard Tchimou N’DORI, Mr AKE ARRIKO dit ARRIKO DALLAS, Me MENEY-MENEY Alexandre, Mr ABOYA Célestin, de Mr MENEY DEDOU Grégoire, etc…

La population de loviguié est estimée officiellement à 6 906 âmes (Loviguié 1 = 2782 âmes; Loviguié 2 = 4 124 âmes) selon le Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH 2014)

L’ethnie abbey est la langue maternelle parlée de la population

Aux premières heures de la création de loviguié quartier 2, l’administration coloniale d’Agboville a exigé aux chefs de famille qui voulaient créer ce village, un titre de propriété foncière qui était délivré par le gouverneur du cercle de Dimbokro. Ce papier obtenu, c’est le fonctionnaire colonial du nom d’ABIBAULE qui est venu autoriser l’effectivité de la création de loviguié quartier 2.

Les deux loviguiés unifiés dans un seul et unique village en quartier 1 et 2 a reçu vers les années 1970 la visite de Monsieur le sous-préfet central d’Agboville Feu Jean Baptiste DJEYA pour un séjour de 48 heures. Au cours de cette visite, tous les problèmes de développement du canton ABBEVE dont ceux de loviguié en particulier ont été présentés à l’administrateur.

Le rêve de loviguié d’avoir un sous-préfet se réalisa en 2008. Le commandant KANTE SALIMATA ,1er. sous-préfet de Loviguié venait de prendre fonction. Elle ouvrit, de cet fait, les portes de cette nouvelle sous-préfecture. Sous son administration, loviguié a reçu la visite d’état du président de la République son Excellence Laurent GBAGBO en 2010.

Situation géographie

La sous préfecture de LOVIGUIE est située au sud de la Côte d’Ivoire, dans le departement d’AGBOVILLE, Région de l’Agnéby-Tiassa. La ville de Loviguié est chef-lieu de sous-préfecture selon le Décret n° 2008-97 du 5 mars 2008 portant création de cinquante cinq (55) sous-préfectures en cote d’ivoire.. Les cinq (5) villages de la sous-préfecture de LOVIGUIE sont :

LOVIGUIE QUARTIER 1 ou LOVIGUIE 1), LOVIGUIE QUARTIER 2 ou LOVIGUIE 2 ) ANO, GBESSE et WAHIN. Le Commandant N’GUETTIA BROU JOSETTE que nous saluons au passage est l’actuel sous-préfect de LOVIGUIE. Loviguié est limité au nord par le village d’ANO distant de 07 kilomètres, au sud par le village de WAHIN distant de 03 kilomètres, à l’est par le village de GBESSE distant de 06 kilometres et à l’ouest par la ville d’ORES-KROBOU distant de 12 kilomètres.

Loviguié est une ville cosmopolite ou vivent en harmonie les abbey originaires de cette localité, d’autres peuples venus des quatre coins de la cote d’ivoire et de la sous-région Ouest africaine. Ceux-ci participent activement au développement et à l’émergence de notre ville.

Le climat

Généralement, Loviguié a un climat de type équatorial humide, caractérisé par des précipitations abondantes. La température moyenne annuelle s’élève à 26,1 °C, les précipitations moyennes annuelles atteignent quelque 1 900 mm. Loviguié connaît quatre saisons : une grande et une petite saison des pluies alternant avec une petite et une grande saison sèche.

– D’avril à mi-juillet, les alizés humides en provenance de l’Océan soufflent sur Loviguié. Les vents gorgés d’humidité provoquent de nombreux orages. C’est ce qu’on nomme la mousson ou grande saison des pluies.
– De mi-juillet à Septembre, les pluies cessent mais le ciel peut rester couvert. C’est la petite saison sèche.
– De Septembre à Novembre, la petite saison des pluies débute pour donner quelques petites précipitations.
– De Décembre à Mars, s’installe la grande saison sèche, rendue plutôt agréable par les alizés du nord (Harmattan).

Avec le changement climatique généralisé qui secoue le globe terrestre, Loviguié subit aussi les conséquences de ce phénomène.

La chefferie

Chefferie cantoale: Le canton ABBEY-VE a connu trois chefs canton tous natif de LOVIDJE.
A l’époque de la colonisation, sa Majesté MICHI-GBEU Sêboa ou N’TAKPE Sêboa de lovidjè jouait le rôle de médiateur et de bons offices entre les abbeys et les colons français. Il fut nommé par ces derniers 1er chef du canton abbey-vé ( Lovidjè, Anno, Offo-M’po, Gbessé, et Wahin). Pour mener à bien sa mission, les colons décidèrent lui construire un palais à Lovidjè 1 avant de changer d’avis de l’installer finalement à AGBOVILLE. (Nous faisons remarquer que la fondation en pierre brute de la résidence fut même posée. Aujourd’hui l’on peut encore voir les traces de la bâtisse à Lovidjè 1).
Résidant désormais à Agboville avec sa famille, MICHI-GBEU Sêboa ou N’TAKPE Sêboa laissa la chefferie cantonale à sa Majesté CHIEYE MENEY ou MENEY-GBEU (2 ème chef canton).
Après le décès de sa Majesté MENEY-GBEU, c’est sa Majesté KOFFI BEIRA qui fut désigné 3 ème chef canton.
A son décès, la chefferie cantonale prit fin dans le canton Abbey-vé. Les colons décidèrent qu’il revient à chaque village d’avoir son chef.

Il est important de noter qu’entre temps, LOVIDJE fut divisé en deux villages autonomes pour une simple question de manque de communication

Chefferie de village de Loviguié 1
L’honorable OBA ODI fut nommé 1er chef de Lovidjè 1. Après son décès ce fut le tour de L’honorable KOUASSI Mathurin de diriger le village. Ce dernier rendit sa démission en plein exercice de ses fonctions. Actuellement c’est l’honorable ODI Kouassi qui est aux destinées de Lovidjè 1.

Chefferie de village de Loviguié 2
A Lovidjè 2, le 1er chef de village fut L’honorable MEYE KRIMBO. Son règne fut de très courte durée pour cause de décès. Après sa disparition, L’honorable Félix EGNY ACHY dirigea le village. Après la mort de ce dernier ce fut le tour de L’honorable Alfred KOFFI KAKOU d’être au pouvoir jusqu’à sa mort.

La population confia ensuite le village à L’honorable AKELE KOFFICHI. Il décéda lui aussi au pouvoir. Après le décès de L’honorable AKELE KOFFICHI, c’est L’honorable N’TAKPE Ernest qui a régné Jusqu’à son dernier jour.
Actuellement L’honorable ACHAMA ARRA Théodore est aux destinées de Lovidjè 2.

Les grandes familles de Loviguié

Depuis sa creation jusqu’à nos jours, sept(7) grandes familles composent la population de la ville de Loviguié. Ce sont:

– La grande famille Ritadjè ,
– La grande famille M’bôdjè,
– La grande famille Okouadjè,
– La grande famille Madjè,
– La grande famille Okouroudjè,
– La grande famille Assamedjè,
– La grande famille Oroumondjè.

Les familles se sont installées elles-mêmes dans la région par vagues successives.

Nos parents vivaient de l’agriculture. Ainsi, l’on peut distinguer encore aujourd’hui ces anciens sites appelés OHOO-MON dans notre localité.
Il faut noter que les membres de ces 7 grands familles ont compris très tôt l’importance du rassemblement et de l’union. Ils se sont concertés et ont décidé de se joindre aux membres de la grande famille RITADJE pour former un et un seul village LOVIDJE actuellement appelé la ville de LOVIGUIE

Le rôle de Kpatchibo
Il est important de noter que les abbey de lovidjè et les autres en général ne sont pas venus ensemble du Ghana avec les baoulé et d’autres du groupe Akan . L’exode des Abbey fut conduite, probablement vers le XVIIIè siècle, par KPATCHIBO ou PATCHIBO un digne fils de Lovidjé de la famille Okouadjè. Les Abbey franchirent la Tanoé, puis le Comoé et s’arrêtèrent entre ADZOPE et AGBOVILLE, où PATCHIBO créa le village DOUDA, appelé aujourd’hui Grand-Morié.

Depuis leur origine jusqu’aujourd’hui les abbey vivent en canton. Il y en a 5 cantons, dont quatre (4) : Morié, Abeve, Tchoffos, Khos, du groupe ethnique Abbey et un (1) canton Krobou, du groupe ethnique Krobou.
Loviguiéens et loviguiéennes soyez fiers; Fiers de ce que c’est à l’origine que nos ancêtres de lovidjè ont conduit le peuple Abbey dans la région de l’Agneby.

Ce n’est pas un simple hasard qu’au meeting de clôture de la visite d`Etat dans le région de l`Agnéby-Tiassa que le président Alassane Ouattara a été fait chef supérieur Abbey, avec comme nom de règne “Nanan Obodji Soboa II par les autorités traditionnelles le lundi 4 Mai 2015.à Agboville, Place Henri Konan Bedié

Agriculture

L’agriculture est l’activité principale de la population de loviguié. Deux types de culture y sont pratiqués. Les cultures d’exportation et les cultures vivrières.
Le café en voie de disparition au profit de l’hévéa et le cacao sont les cultures de rente de Loviguié. On y découvre quelques plantations de palmier à huile.

Le cacao
Autrefois, référence départementale et nationale en matière de production de cacao avec feu Tchimou Ndori Léonard, lauréat de la coupe nationale du progrès, les producteurs de cacao de loviguié cherchent leurs repères aujourd’hui.
Victime de la mévente au niveau national de leurs produits d’exportation et de l’inexistence d’une coopérative agricole capable d’organiser le secteur.

Le café
La culture du café était au lendemain des indépendances la culture d’exportation la plus cultivée à loviguié. Aujourd’hui, les plantations de café à loviguié n’existent pratiquement plus.
Depuis 2012, le gouvernement à travers un financement conséquent a mis tout en ouvre pour relancer la café culture au niveaunational à travers un programme de 27 millions de plants.
Malheureusement les planteurs de café de loviguié ne se sont pas intéressés par cette politique de relance malgré la mis à disposition gratuite de plants.

L’hévéa
L’hévéa, culture traditionnelle d’exportation est arrivée à Loviguié il ya plus d’une vingtaine d’année.
Au début, personne à loviguié ne s’est intéressée à cette culture. La toute première plantation a été créée par Feu OSSOHOU Jérémie à loviguié 2. Cette plantation existe encore.
C’est à partir des années 2000 que les loviguiéens ont compris l’importance de la culture d’hévéa. Aujourd’hui, loviguié compte le plus grand nombre de planteurs d’hévéa dans le département d’Agboville selon l’identification des planteurs d’hévéa du 09 Aout au 09 Septembre 2012.

Le palmier à huile
A loviguié, les plantations de palmiers à huile sont vieillissantes. Néanmoins les planteurs épousent une réelle volonté de créer de nouvelles plantations parceque la localité de loviguié présente des atouts importants, notamment un climat et une terre très favorable à la culture du palmier à huile.
Aujourd’hui, les producteurs de palmiers à huile de loviguié ont du mal à écouler leur production parceque très loin des usines de transformation de la graine de palme à l’huile de palme.
Le souhait des producteurs de palmiers à huile de loviguié et d’autres villages environnants est l’implantation d’une unité de transformation dans la localité.

La culture vivrière est une culture essentiellement tournée vers l’autoconsommation et l’économie de subsistance. La production n’est destinée ni à l’industrie agroalimentaire ni à l’exportation. Elle est en grande partie autoconsommée par les paysans et la population de loviguié.
Les principales cultures vivrières qui entrent dans la consommation locale, sont selon des statistiques établies en 2004 : La banane plantain, le manioc, le riz , l’igname, le taro, le maïs
Les mets à base de la banane plantain, du manioc et du riz de commerce constituent les aliments des loviguiéens.

Les derniers articles

  • Ferkessédougou

    Ferkessédougou (communément appelée Ferké) est, du point de vue de son importance démographique, l'une des…

  • Le village d’Aby

    Aby est une localité du sud-est de la Côte d'Ivoire et appartenant à la Région…

  • Le département d’Oumé

    Le département d'Oumé est un département de la région de Gôh dans le district de…

Villes / Villages

Voir tous