Le top 5 des parcs nationaux de la Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, plus qu'un héritage, la protection des parcs nationaux s'inscrit dans un plan de développement de l'activité touristique du fait de leur importance dans la recherche animale,botanique et archéologique.

Des 8 parcs nationaux que compte la Côte d’Ivoire, 5 ont retenu l’attention de notre notre reporter et de la plateforme jovago.com comme contribuant grandement au développement du tourisme ivoirien.

1- Le parc national de la Comoé

Longtemps connu sous l’appellation de réserve de Bouna, le parc national de la Comoé est en terme de superficie le plus vaste. Il s’étend sur une superficie de 1 150 000 ha avec 500 Km de pistes carrossables. Il fut créé en 1968 par les autorités politiques de l’époque. On y retrouve une multitude d’espèces animalières dont des éléphants, des lions, des buffles, des hippopotames, différentes espèces d’antilopes, des hyènes, des mangoustes et plusieurs familles d’oiseaux qui ont contribué à faire de ce parc l’un des plus fréquentés par les touristes et chercheurs du monde animalier.

2- Le parc national de Taï

Aménagé sur une superficie de 420 000 ha en tenant compte de la réserve de N’Zo (70 000 ha). il s’étend le long de la frontière ouest de la Côte d’Ivoire et a comme particularité d’être axé sur la préservation de la forêt primaire. Sa végétation est de type montagneux avec un point culminant qui est le Mont Nienokoué.

3- Le parc de la Marahoué

Il est situé dans la région nord-ouest de la Côte d’Ivoire sur l’axe Bouaflé-Daloa, d’où son nom de parc de la Marahoué. Il s’étend sur une superficie de 100 000 ha et abrite plusieurs espèces animalières et botaniques dont des éléphants, des bongos, des buffles et plusieurs espèces de singes qui cohabitent en parfaite harmonie dans ce parc dont la végétation allie forêt et savane.

4- Le parc du mont Péko

Tirant son appellation du mont Péko, il s’étend sur une superficie de 34 000 ha. Se situant dans l’ouest montagneux de la Côte d’Ivoire, il présente comme particularité d’être l’un des deux parcs (avec celui de Taï) à être dédié à la préservation de la forêt primaire.
Sa superficie relativement faible permet une meilleure protection du site par les agents des eaux et forêts qui assurent à la faune constituée entre autres d’éléphants, de panthères, de buffles et de céphalophes de vivre dans une relative quiétude.

5- Le parc des îles Ehotilé

Situé à l’est de la Côte d’Ivoire, à quelques encablures de la ville balnéaire d’Assinie, le parc des îles Ehotilé est un archipel de six îles couvrant une superficie totale de 550 ha. C’est un véritable parc marin qui depuis sa création en 1974 regroupe plusieurs espèces d’oiseaux majoritairement aquatiques. On y dénombre plus de 128 espèces d’oiseaux, réparties en 35 familles, des mammifères atypiques tels que les lamantins, des chauves-souris, bref, une faune qui permet la recherche sur le milieu aquatique en toute quiétude.

Narcisse Kassi