La Réserve Stricte de Nature du Mont Nimba

Le massif du Mont Nimba est situé sur la frontière entre la Guinée, le Libéria et la Côte d'Ivoire (WCMC, 1991). La région comprend une réserve naturelle de 1.300 hectares plus une réserve de la biosphère de 17.000 hectares en Guinée et une réserve naturelle de 5.000 hectares en Côte d'Ivoire.

La partie située en Côte d’Ivoire fut érigée en réserve intégrale par le décret du 05 juillet 1944, modifié par l’arrêté n°4190 SE/F. Cette réserve naturelle stricte est également classée Site du Patrimoine Naturel Mondial.

Plus de 500 nouvelles espèces de faune ont été découvertes dans la Réserve du Mont Nimba. La diversité spécifique, exceptionnellement riche, s’explique par la variété des écotones.

Les grands mammifères comprennent:
le céphalophe noir; le céphalophe à bande dorsale noire; le guib harnaché; le buffle nain; le potamochère; le léopard; le lion; le chat doré; la loutre à joues blanches; le potto; le colobe magistrat; le colobe bai; le cercopithèque diane; le chimpanzé; le galago; etc.

Quarante deux espèces de batraciens ont été décrites dans la seule région du Nimba (Angel 1943, 1949, 1950; Angel et Lamotte, 1944, 1947; Guibé et Lamotte, 1963; Lamotte, 1972). Il renferme deux espèces endémiques remarquables : le crapaud vivipare, Nectophrynoides occidentalis, qui est le seul anoure au monde entièrement vivipare (Angel et Lamotte, 1944, 1947; Lamotte, 1966, 1972; UICN, 1987, 1990) et la grenouille Kassina lamottei (UICN, 1987, 1990). La réserve du Mont Nimba a été désignée Site du Patrimoine Mondial et constitue donc un site privilégié de conservation in situ des Batraciens.