Le royaume Abron de Bondoukou

Les Abron installés dans la région de Bondoukou sont originaires d'Akwamu (région située au sud-est du Ghana, près du fleuve volta); un conflit de succession au trône décida la branche cadette des parties en présences à émigrer à l'ouest, elle alla d'abord se réfugier à Kumassi.

Mais l’alliance avec les Ashanti ne fit pas long feu, chassés par ces derniers, les Abron s’installèrent dans la région de Dôma (Wam) au Ghana; Toujours poursuivis par les Ashanti, ils vinrent finalement demander asile politique aux Nafana de Gontougou (Bondoukou). Leur chef Tan-Date fit serment d’amitié, de non belligérance avec le chef Akomi des Nafana; C’est à ce moment qu’ils reçurent le surnom de Gyaman (ceux qui ont abandonné le pays) par leurs parents restés au Ghana. Installés à Zanzan, leur premier village en terre ivoirienne, les guerriers Abron entreprirent une série de guerres de conquête; Ils soumirent les Nafana, les Koulango de Nassian et ceux de Bouna. Les Abron installèrent de cette façon un royaume puissant, bien organisé et prospère; Dans ce pays la succession au trône principal se fait dans le clan maternel (d’oncle à neveu ou de frère à frère utérin), tandis que celle au trône de province se fait dans le clan paternel (de frère à frère ou de père à fils). La guerre de conquête contre les Anno échoua, le roi Koffi Fofié, fait prisonnier, fut mis à mort avec toute sa suite. Son tabouret et ses tambours se trouvent à Famienkro comme trophées de guerre.

Dans le royaume abron, chaque roi installe le chef-lieu du pays dans un village de son choix; Ainsi, Zanzan, Yakassé, Erebo, Amanvi, Tabagne, Assuéfri etc… furent à tour de rôle capitales. C’est un royaume bicéphale, après le règne d’un Zanzan, c’est un Yakassé qui lui succède.

Mécontents de voir un puissant royaume se développer en-déçà de la rivière Tain, les Ashanti une première expédition punitive contre les Abron; Le roi abron Abo-Mri fut tué à Kong au combat à la tête de son armée.
Lors de la seconde expédition, l’armée d’Adingra Kuman fut détruite sur la rivière Tain près de Bondoukou; ces revers contre les Ashanti placèrent le royaume abron en état de vassalité jusqu’en 1874, date de l’arrivée des Anglais; Les Abron furent également soumis à Samory en 1895.

Le royaume de Abron-Gyaman existe toujours, malgré son infortune de Bondoukou reste le plus puissant et l’un des mieux organisés de toute la Côte d’Ivoire.