Le « Tanganni »

Dans les villages, les baoulé conservaient leurs réserves de nourriture ( arachide, maïs, riz, gnangnan secs, djoumbré...) et les semences des futures cultures (les regime de riz, les épis de maïs, es grains de gombo, d'aubergine...) dans des greniers appelés en baoulé ''TANGANNI" qui est une sorte de case ronde solidement bâtie et couverte de paille.

Les tangannis étaient donc l’un des plus grands trésors des baoulé. De nos jours, il est rare, voir impossible de trouver des tangannis dans les villages baoulé.

Si vous voulez en trouver, allez dans les villages sénoufo, il en existent encore aujourd’hui.

N.B: – On ne conserve que les aliments et les semences secs dans le Tanganni. Il n’est pas adapté aux ignames, manioc, taro, banane…..
– Tanganni n’est pas propres au baoulé. On le retrouve chez d’autres peuples ( sénoufo, yacouba, Juifs( bible)…)

Les derniers articles