La mosquée de Samatiguila

Vieille de plus de 1000 ans selon l'Imam actuel Karamôkô Souleymane, descendant de Karamokoba Diaby (Bâtisseur et premier Imam de ladite mosquée), la mosquée de Samatiguila est un centre religieux très prisé et visité.

Elle est située dans la commune de Samatiguila à 40 km d’Odiéné et offre aux visiteurs un spectacle architectural rarissime, sans omettre les nombreux vestiges dont elle regorge (les fusils des soldats de Samory Touré, la lance mystique à la base de la capture de Samory, etc.).

Samatiguila

Centre religieux très ancien ayant rayonné sur la Côte d’Ivoire, le Mali, le Ghana, et la Guinée avec ses 28 écoles coraniques, sa célèbre place de prière et sa mosquée sacrée, Samatiguila est un haut lieu de pèlerinage situé à 40 km d’Odiénné.

Samory Touré dans son projet d’étendre son royaume prévoyait conquérir Samatiguila, réputé être un grand centre religieux, dans le but d’accroître sa puissance et poursuivre sa route vers Kong. En effet, la mosquée de Samatiguila, mosquée de type Soudanais, construite au XVIII è siècle par le patriarche Karamôkôba DIABY, était un lieu saint de pèlerinage depuis longtemps.

Samory Touré le savait et était déterminé à s’accaparer ses pouvoirs mystiques. C’est ainsi que pendant 6 mois il fit son camp autour du village dans le but de mettre une stratégie d’attaque infaillible sur pied. Un vendredi enfin, il décida de passer à l’acte. Il prit le soin de mettre devant chaque case du village un de ses guerriers (appelé Sofas) et ce, pendant la grande prière de 13 heures sachant bien que les habitants seraient tous à la Mosquée en ce moment. Ensuite, lui même en bon croyant se rendit à la Mosquée pour prier.

Quand la prière prit fin, quelque chose d’étrange arriva. En effet, tous les habitants du village sortaient sans problème de la Mosquée, mais Samory seul ne trouvait plus le chemin de la sortie.

Après avoir tourné en rond pendant de longues heures, il se tourna vers l’Imam de l’époque, Kôgnô MAMI arrière petit fils et descendant direct de Karamokoba DIABY, qui avait observé toute la scène. Samory lui posa la question suivante: « Pourquoi suis-je le seul à ne pas trouver le chemin de sortie pendant que tout le monde est parti ? »

L’Imam lui répondit : « cela dépend des intentions avec lesquelles tu es venu ici, repens-toi, demande pardon à Dieu et renonce à ton dessein ainsi tu retrouveras ta liberté » Samory cria trois fois « Allahou akbar ! Allahou akbar ! Allahou akbar ! » ce qui signifie « Dieu est le plus grand » il se repentit de son dessein envers Samatiguila et fit alliance avec KÔGNÔ MAMY d’où le nom ALMAMY qui lui fut attribué dès cet instant.

Samory envoya chercher tous ces Sofas et décida de poursuivre sa route vers Kong. L’Imam KÔGNÔ MAMY lui fit jurer de ne point attaquer Kong, car Samatiguila et Kong étaient deux cités sœurs. Pour cela, il lui remit une lance ensorcelée qui était censée le protéger contre tous dangers, mais qui aussitôt qu’il briserait son serment reviendrait à Samatiguila ce qui l’affaiblirait dans toutes ses entreprises.

En effet, cette lance est bel et bien revenue et dès lors l’Imam KÔGNÔ MAMY sut que Samory Touré avait attaqué Kong.

Les derniers articles