La grotte initiatique des hommes panthères de Liabo de Zoukougbeu

La fraternité des hommes-panthères est une société initiatique qui développe les qualités guerrières de ses membres, exclusivement masculins, à travers un enseignement magico militaire.

Les initiés font 4 mois et deux semaines dans la forêt près d’une grotte (située dans le village de Liabo à 4 km de Zoukougbeu) et sont désignés par le nom de « Grouzaï » ou « Guenguen » qui veut dire « homme de la brousse » ou « homme animal ».

La préparation de fétiches guerriers (sortilèges et talismans protecteurs) et l’entraînement au combat étaient l’une des fonctions importantes des « Grouzai » à l’époque des guerres tribales. À cet effet, ils possèdent plusieurs types de fétiches: – Fétiches de protection contre les armes blanches et les armes à feu, – Fétiches de protection contre les forces mystiques négatives – Fétiches de séduction des femmes, le « tchi tchoho ». Ce fétiche, qui peut prendre plusieurs formes (plantes, poudre) est très réputé et très demandé notamment par les non-initiés. Il peut aussi être utilisé par une femme pour séduire un homme. Quand ils sortent dans leurs tenues et attributs, les femmes, les enfants et les non initiés, ne doivent pas les approcher. Raison pour laquelle ils ne doivent pas se retrouver sur un même site avec les masques. Car selon la tradition, les masques se reférent à la vie villageoise et tout ce qui la concerne. Pendant que les ‘Grouzaï » se refèrent à la vie Animal et sauvage.

Les derniers articles