Le palais du gouverneur de Grand-Bassam

Le palais du gouverneur de Bassam revêt un intérêt tout particulier, il fut en effet le siège du premier gouverneur de la colonie. Sa construction fut donc soignée, et reste exemplaire en manière de ventilation naturelle.

D’après l’étude de B. Colette, (1) on peut supposer que ce bâtiment a été préfabriqué en France et inclus dans la fameuse livraison du 18 avril 1893 comprenant aussi des bâtiments destinés à Tabou, Sassandra, San Pedro.

Cependant, sa structure et ses aménagements sont peu raffinés que ceux des autres maisons démontables. Il constituât un exemple particulièrement intéressant de climatisation par succion d’air au sol. Le plan est rectangulaire à quatre travées sur deux niveaux. Entouré d’une véranda l’ensemble est surélevée d’une hauteur de 2m environ. Toute l’ossature est en fer. Les poteaux métalliques large de 50cm retiennent et arment une double cloison de briques posées. L’air aspiré sous le bâtiment, par des orifices ménagés entre les briques, circule ainsi librement entre les deux parois. L’évacuation de l’air réchauffé s’effectuait à l’origine en partie autre des pignons et par un lanterneau de faitage. A cette ventilation naturelle interne, et de structure s’ajoute la ventilation traversant des pièces ouvertes des deux côtés, la façade principale étant tournée vers la mer.

Peu après la construction, l’ossature extérieur fut entièrement habillée de maçonnerie (d’apparence classique pour accentuer le caractère officiel ; à cette occasion, on supprima le poteau d’axe de la façade du rez-de-chaussée afin de placer l’entrée principale dans le milieu du bâtiment (ce qui est théoriquement impossible dans un édifice à 4 travées.) la solution adoptée à cet effet est d’ailleurs tout à fait originale.

Vers 1900, deux pavillons furent accolés à l’arrière du bâtiment pour y installer des sanitaires, salle de bain et office. La grande terrasse, soutenue par de piliers en bloc de latérite taillé taillées à la façon des meulières, fut édifiés sur deux côtés, ainsi qu’un escalier en béton armé, en forme de fer à cheval pour y accéder.

A la même époque, le cloisonnement intérieur fut modifié et un très beau mobilier fut livré dont il reste un buffet en bois plaqué dans l’ancienne salle à manger à l’étage.

Une série de quatre rangées de piliers à l’extérieur servit à porter la toiture d’une construction au mur de bois à usage de bureau. Cette nouvelle disposition permit d’affecter la résidence exclusivement à l’habitation du gouverneur.

L’ensemble des aménagements se complétèrent d’un beau jardin sur le devant, de plusieurs bâtiments annexes sur l’arrière, et d’un petit théâtre aujourd’hui en ruine.

Ce palais du gouverneur a servi de bureau à quatre gouverneurs: Louis-Gustave Binger, Eugène Bertin, Louis Mouttet et Henri-Charles Roberdeau. En 1980, il a été reconverti en musée du costume.

Source: collette bernard, la conservation, la protection et la sauvegarde du patrimoine….

http://omarsamson.canalblog.com/archives/2019/12/19/37878854.html

Les derniers articles