La place de la république

Construit en 1957 puis inauguré en le 15 mars 1958 en même temps que le pont Félix Houphouet Boigny l'actuelle place de la république portait le nom de place LAPALUD du nom du gouverneur Maurice-Pierre Lapalud.

Témoins de l’histoire de l’évolution de la Cote d’Ivoire cette Place à été le lieu de célébration et de commémoration d’importants événements Nationaux Régionaux et Africains. En effet, c’est là que fut célébré le 4 décembre 1959 le Premier anniversaire de la république de Côte d’Ivoire. Elle commémore, depuis lors le 7 août 1960 l’accession à l’indépendance de la Côte d’Ivoire. Depuis lors cette place porte le nom de place de la république ou encore place de l’indépendance.

En 1961 un arrêté ministériel officialise le passage de la dénomination Place LAPALUD à la dénomination « place de la république ».

Depuis le 15 mars 1958 la Place de la République est aussi témoins historique des différentes mutations politique de la ville d’Abidjan, de la Côte d’Ivoire et du Continent Africain. En effet elle est à l’origine du nom de la ville d’Abidjan qui désigne la capitale économique de la Côte d’Ivoire. Elle a été également témoin du passage du statut de Colonie au statut de République de Côte d’Ivoire (le 4 décembre 1958), puis au statut de l’Etat indépendant de la Côte d’Ivoire (le 7 août 1960).Cette place commémore depuis cette date l’accession à l’Indépendance de la Côte d’Ivoire.

C’est ainsi donc la matérialisation des résultats de la lutte syndicale et indépendante engagée par les dirigeants Africain regroupé au sein du RDA (Rassemblement Démocratique Africain).

Situation géographique

La place de la république est située dans la commune du Plateau, qui est l’une des 10 communes de la ville d’Abidjan. Son emplacement se trouve au point d’intersection du boulevard de la République et du pont Félix Houphouet Boigny.

La Place de la République est un espace limité par les batiments de la poste (à gauche) et de la douane (à droite). En amont, nous avons le boulevard de la République et en aval, le pont Félix Houphouet Boigny.

C’est une place trés symbolique qui tient en son centre le monument de la République, lui même constitué d’un jardin fleuri, d’un jet d’eau et d’une colonne verticale en dessous de laquelle se trouve la statue d’une femme arrêtée sur un piédestal et qui tient sur sa tête, un panier rempli de feuilles.

Pour la petite histoire, disons que la charmante ville d’Abidjan tient son nom de cette place et la femme du monuments de la république en est l’auteur. En effet au 18éme siécle, lorsque les colons français sont arrivés pour la premiére fois à cet endroit (actuelle place de la République), ont rencontré lors de leur promenade de reconnaissance, une dame qui portait sur la tête un panier tout rempli de feuilles. Abordant une discussion avec cette derniére, ils lui ont demandé des renseignements sur le nom de l’endroit oûils se trouvaient en ce moment, puisque manifestement elle devait y vivre. La femme, n’ayant pas compris ce que lui demandaient les colons, répondit en disant : »T’chan M’bi djan » ce qui signifie en Ebrié « J’étais allé couper des feuilles », croyant donc qu’on venait de lui demander d’où est-ce qu’elle venait. Les colons quant à eux, pensant avoir obtenu la réponse qu’il fallait à leur question, ont reporté – avec un peu d’erreur – sur leur papier « Abidjan ». C’est donc depuis ce jour que cette ville s’est appelée ainsi.