Origine de l’alliance Bété – Oubi

Le peuple OUBI est une ethnie a l'extrême ouest de la cote d'Ivoire, ils font parti de la région de Guiglo mais précisément dans le département de TAÏ. C'est un petit peuple dont la seule grande ville est TAI, ville classée au patrimoine mondiale a cause de la richesse de son parc animalier.

En effet ce petit peuple qui fait seulement 10 VILLAGES est allié au peuple BETE, ce grand groupe ethnique situé au centre ouest de la cote d’Ivoire dont le chef lieu de sont respectivement Daloa, Gagnoa et Soubré. Cependant, les ancêtres n’ayant pas expliqué l’histoire du OUBI et le BÉTÉ dans l’ensemble, aujourd’hui les 3/4 de mes parents BETE ignorent encore cette ethniquement alliance qui est historique. par ailleurs seul le OUBI est bien imprégné de cette alliance qu’il respecte a la lettre… frères et soeurs Bété je vous explique le pourquoi de notre alliance avec les Oubi.

« A l’époque les Bété et les Oubi vivaient ensemble derrière la NAWA (fleuve aujourd’hui barrage de Soubré). Et un jour un chasseur Bete a tiré sur un éléphant. Le pachyderme étant blessé a pris la fuite. le chasseur après plusieurs jours de recherche, rentre au village et dit au griot d’informer tout le village qu’il a blessé un éléphant qu’il na pas pu trouvé alors le villageois qui ramasserait un gibier de cette nature qu’il lui remet ça. Car il est a lui. Après cette communication, notre chasseur Bété apprendra plu tard que c’est un de ses frères Oubi qui aurait ramassé l’éléphant mort qu’il aurait été partagé entre eux Oubi; ce qui déclencha une guerre sans merci entre Bété et Oubi. Les oubi étant en minorité ont été chassé par ceux ci de cette zone. Ils ont fuit les combats pour descendre vers TAÏ. Étant là-bas, ils sont menacés par les Ebrié qui étaient eux aussi dans la zone. c’est ainsi les oubi dans leur refuge à la frontière ivoiro_libérienne appellent leurs frères Bété au secours pour les aider à chasser les ebriés qui les malmenaient. les Bété ayant appris la nouvelle n’ont pas hésité une fois dans le but de faire une leçon au peuple Oubi qu’il faut rester solidaire quelque soit les tentations. C’est ainsi que le frère Bété est entré en jeux pour aider son frère Oubi qu’il a chassé au départ mais pas renié parce qu’il n’a pas été solidaire du chasseur. Cependant le bété a pu mettre la main sur le grand guerrier Ebrie qui fut décapité par la suite dont la tête fut ramenée au Oubi pour être convaincu que le danger s’est déporté aux portes d’Abidjan. C’est à dire les ebries ont été pourchassés jusque là où ils sont aujourd’hui. La tête du guerrier Ebrie fut enterrée à côté d’une rivière dans la région appelée ZRO, c est là que le pacte a été signé. Les oubi ont demandé à rester dans la zone de Taï parce que là, la forêt était vierge et très riche par ailleurs dans cette guerre oubi -Ebrie dès les 1eres heures certains des nos parents oubi se sont réfugiés au Libéria voisin; ce qui revient a dire qu’il y’a des Oubi à présent au Libéria »

Voilà l’histoire durant mes 6 mois passé à TAÏ, a la frontière libérienne que j’ai appris, alors mes frères et soeurs Bété approfondissés vos recherches car vos enfants Oubi ont besoin de vous. Arrêtons de dire Bété n’a pas d’allié ou c’est français qui est notre allié. le Député maire, le ministre Gnonkonte Désiré en sait davantage. Le ministre Zacharie seri Bailly aussi.

Je profite de mon post pour exhorter tous les fonctionnaires BÉTÉ qui font un tour a TAI de m’aider à sensibiliser la nouvelle génération.

M. Bill KABEYOU

Les derniers articles