La Mosquée antique de SOROBANGO, un joyau architectural du 18ème siècle

À une trentaine de kilomètres au nord-est de Bondoukou, la localité de Sorobango a la particularité d'abriter une mosquée pluricentenaire, construite au milieu du XVIIIe siècle après que le village ait été islamisé par Karanogoman Ouattara, fils de l'imam de Kong d'alors.

Édifice religieux de type sahélien, celle-ci témoigne avec éclat de l’ingéniosité d’un art architectural ancestral qui défie le temps, nourrissant la mémoire collective des populations locales.

Conformément à la tradition soudanaise, le bâtiment est constitué de briques de banco (mélange d’argile macéré avec de la paille, des balles de riz et éventuellement du beurre de karité pour l’étanchéité) supportées par des poutres en bois (également d’époque) insérées dans les murs.

Du fait de l’entretien attentionné auquel se livrent régulièrement les fidèles, l’antique édifice conserve encore son architecture d’origine, ainsi que sa vocation de lieu de rassemblement religieux (le cinquième imam de la mosquée a été intronisé en 2014).

On dit que Dieu y exauce mieux qu’ailleurs les prières des croyants car ce sont les âmes pieuses des ancêtres de ce petit village qui les élèvent vers lui.

La Mosquée antique de SOROBANGO, un joyau architectural du 18ème siècle

Les derniers articles