L’histoire des singes sacrés de Man

En plein cœur de la ville de Man, dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, se trouve le village de Gbèpleu qui serait à l'origine de la ville aux 18 montagnes. Le mystère dans ce village, c'est qu'il possède en son sein une forêt sacrée d'environ deux hectares qui regorge une grande colonie de singes sacrés qui côtoient quotidiennement les habitants.

Loin de constituer du gibier, ces singes ont une histoire mystérieuse. Selon monsieur Zinbgé Sévérin, fils du chef du village de Gbèpleu, qui nous relatait l’histoire qu’il a reçu des ancêtres, le marché de Man se trouvait à quelques encablures de cette forêt avant d’être délocalisé plus tard.

Autrefois, une vieille femme dont le nom n’a pas été révélé par notre interlocuteur, et qui posséderait étrangement une queue venait vendre de la banane sur ledit marché. Cette femme avait un pouvoir de transformation des hommes en singes et vice versa, dira notre interlocuteur. À l’annonce d’un danger ou d’une catastrophe humaine, elle transformait les habitants en singes dans l’optique de les épargner du danger. Elle ne les retransformait en humain qu’après le passage du danger ou de la catastrophe. Précise-t-il.

C’est ainsi qu’à l’arrivée de l’empereur Samory Touré à Man ladite femme aurait transformé les bras valides du village en vue de les mettre à l’abri des supplices de ce dernier que tout le monde redoutait pour son caractère sanguinaire. Samory qui n’a trouvé aucun bras valide sur place assassina la pauvre dame. D’où l’impossibilité de ramener les singes à l’état humain. Ils sont restés définitivement singes.

C’est pourquoi ils sont considérés comme des habitants du village au même titre que les hommes. D’où le caractère sacré de cette forêt qui les abrite. Une forêt dans laquelle aucun étranger ne doit entrer, avertit Cyrille, un autre habitant du village de Gbèpleu. Selon nos deux interlocuteurs, nul ne doit chasser ces singes qui sont nourris et par les populations de Man, et par les visiteurs. Ils poursuivent pour dire que même si un conducteur venait à en tuer par inadvertance, puisque cette forêt est en bordure de la route, il doit impérativement le signaler au chef du village pour que des sacrifices soient faits. Faute de quoi, il subit un accident mortel dans les heures qui suivent.
Un passage à Man, précisément à Gbèpleu vous permettra de voir ces mystérieux singes qui viendront jusqu’à vous surtout si vous leur apporter de la banane. Ils sont tout simplement magnifiques.

Source: afriquegreenside.com – GEORGES KOUASSI

Les derniers articles