La roche éléphant de Brizeboua

La Roche-éléphant de Brizéboua reste l’une des merveilles touristiques les plus représentatives de la région du Haut-Sassandra en côte d’Ivoire.

Brizéboua aurait vu cet événement étrange qui a marqué toute la région et est devenu au fil des temps un site touristique qui attire les visiteurs de tous les horizons.

Brizéboua est un village situé à 11 km de Daloa sur l’axe Vavoua – Daloa. C’est dans ce village qu’a eu lieu cet évènement étrange qui a marqué toute la région et est devenue au fil du temps un site touristique. En effet la légende raconte qu’un chasseur aurait abattu un éléphant qui se serait par la suite transformé en roche, d’où le nom « roche éléphant ». Depuis lors l’éléphant est le totem du village de Brizéboua.

Selon Piagouri Bahi David, chef de terre de Brizeboua « cette histoire date des années 1700, deux chasseurs venu d’un village voisin appelé Bgokora, aujourd’hui devenu un quartier de Daloa se sont aventurés dans cette forêt dans le but de chasser. C’est dans cette aventure que nos deux chasseurs ont rencontré un éléphant. Etant seul, il a été tué par ces deux chasseurs.

Content de cette partie de chasse, nos deux chasseurs ont coupé la queue, les défenses et la trompe de l’animal afin de le présenter aux villageois comme le veux la coutume à cette époque. Alors chacun de ces chasseurs a pris des parties de l’animal pour l’apporter dans leur famille respective. Le lendemain matin, les villageois se sont mis en route pour aller voir le gibier et procéder au partage. Et contre tout attente, l’éléphant s’est transformé en montagne de pierre. Le chef du village a peu après reçu une vision selon laquelle, cela n’était pas un fait du hasard, et que l’éléphant transformé en pierre serait source de bénédiction à qui veut l’avoir.

C’est depuis lors qu’une partie de cette population a élu domicile à environ un kilomètre de l’endroit et est devenu un village, connu aujourd’hui sous le nom de Brizeboua a-t-il dit avant de continuer « Aujourd’hui, il ne suffit que de faire un voeu et ce voeu est réalisé, mais cette bénédiction est mise au bénéfice de l’étranger, nous habitant de ce village ne bénéficions que de la protection contre les mauvais esprits et autres dangers. »

Deux modes d’accès sont possibles, par voiture tout terrain et par la marche.
Le droit de visite s’élève à 1000 f CFA par personne.

Les derniers articles