Situation socio-politique :

Côte d’Ivoire/Les grandes journées scientifiques de concertation nationale .

Amoa Urbain rêve d’un face-à-face Ouattara- Gbagbo- Bédié à Yamoussoukro.

Pour la paix en Côte d’ Ivoire, le candidat déclaré à la présidentielle de 2020, Amoa Urbain, vient d’émettre un vœu : celui de voir réunir Alassane Ouattara, Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié au chevet du président Houphouët-Boigny pour participer aux états généraux de la République, à travers ‘’Les grandes journées scientifiques de concertation nationale’’, les 18, 19 et 20 juillet 2019, à Yamoussoukro. L’annonce a été faite à la presse le mardi 30 avril 2019, à la salle Pacéré Titinga de l’UCLM (Université Charles-Louis de Montesquieu) d’Abidjan-Mermoz. Placé sous le patronage de ces personnalités sus-évoquées, ce colloque national aura pour thème ‘’Culture africaine, culture de paix, mécanismes et stratégies de maintien d’une paix permanente en Côte d’Ivoire (les 7 clés du succès). Cette rencontre sera au dire de l’ homme de Lettres le lieu de désamorcer les tensions sociales et d’ apaiser le climat social échaudé par des propos acerbes et incendiaires dans le jeu politique national. Ce vœu, qui pour l’instant reste au stade de rêve peut se matérialiser par la simple volonté des différentes personnalités pressenties pour parrainer ce think-thank notamment Seydou Elimane Diarra, Charles Konan-Banny, Ahoussou Kouadio Jeannot, Affi N’guessan, Guillaume Soro et Amadou Gon Coulibaly. Cette initiative née de l’inspiration du chantre de la diplomatie coutumière (Amoa Urbain) a pour objectif principal, entre autres, la mise en place d’un corps de volontaires pour la paix et la reconstruction nationale, la collecte des mécanismes et de stratégies de maintien d’une paix permanente en Côte d’Ivoire, la collecte de signatures pour un nouveau contrat social et l’adoption d’un serment pour le maintien de la paix permanente en Côte d’Ivoire avant, pendant et après les consultations électorales. La direction scientifique de cette rencontre nationale a pourrait revenir aux Premières Dames, Dominique Ouattara, Henriette Konan Bédié, Simone Ehivet Gbagbo et Thérèse Houphouët-Boigny. « Souhaitons que ces personnalités souhaitées adhèrent à cette vision. Des dispositions ont été prises et des correspondances leur ont été acheminées », a soutenu Amoa Urbain. A en croire cet expert en prévention et résolution des conflits de renommée internationale, l’apothéose de cette concertation nationale sera la marche de la paix partant de l’Hôtel Président à la résidence présidentielle suivie de la remise des résolutions à la chefferie traditionnelle Akouè de Yamoussoukro, pour les transmettre au président de la République, Alassane Ouattara. Au cours de cette marche pacifique, les populations, les leaders d’opinion ainsi que les hommes politiques seront munis d’objets comme des œufs africains, des foulards blancs et du kaolin pour réaliser un rituel de purification de la terre ivoirienne.


Non classé

Facebook