Arts visuels : Les Ecritures selon Abdoulaye Ndoye.

L’une des œuvres de l’artiste Abdoulaye Ndoye en évidence à l’expo.

L’artiste-peintre sénégalais a investi les cimaises de la galerie la Rotonde des Arts Abidjan-Plateau le jeudi 02 mai dernier pour le vernissage de son exposition intitulée  » L’écriture dans tous ses états « .

Véritable voyage à la découverte d’ une écriture singulière portée par l’artiste, ce vernissage a permis au public de se familiariser à ces  » Ecritures  » qui de prime abord ne se laissent pas aisément décoder. D’ailleurs, pour Abdoulaye Ndoye l’essentiel n’est pas le décodage de ces signes car dira t-il  » Il y a des signes ou des écritures que nous ne comprenons pas forcement mais qui guident notre existence « .

Pour le Professeur Yacouba Konaté, commissaire de l’expo, l’artiste sénégalais est un acteur et témoin de l’ histoire de l’art dans son pays. Il incarne à ses yeux la nouvelle génération d’ artistes qui veulent se singulariser par leur écriture.  » Le travail d’ Abdoulaye vogue entre le design et la mode « , dira t-il tout en soulignant que l’ artiste utilise les matériaux de base de son environnement immédiat. Ainsi la plupart des œuvres exposées sont faites en tissus du terroir auxquels l’artiste n’ hésite pas à donner des variances chromatiques avec des pigments du terroir. Sur ces tissus tenant lieu de tableaux, figurent des idéogrammes qui rappellent le vécu quotidien des populations. Bien qu’ ayant recours à la tradition, l’artiste n’occulte pas la modernité. A travers son oeuvre  » Tablette petite «  qui symbolise un tabouret en forme de tablette ( téléphone ), l’ on perçoit bien comment l’ artiste fait cohabiter tradition et modernité. Si la notion de tissage est d’actualité dans le travail de l’ artiste , c’est justement parce que ce dernier conçoit la vie, la création comme un tissage émanant de Dieu selon le Prof Yacouba.  » Le tissage c’est l’ art de la création. En mettant de bout en bout les différentes facettes de notre existence, l’artiste est dans son rôle de créateur à l’ image de Dieu « , fait-il savoir.

En visitant cette expo, on est vite absorbé cette calligraphie ésotérique dont l’artiste lui seul a le secret. Des graphismes et des signes sortis de son imagination entraînent le visiteur dans l’ univers des livres anciens. Libre au public de se faire sa propre idée car l’ artiste n’entend pas donner de clé d’accès à cet univers. Cette une façon pour l’ artiste d’ alimenter notre quête de l’ imaginaire qui loin de nous enfermer donne un sens à notre existence.

L’expo qui court jusqu’ au 02 juin permettra aux amateurs et autres curieux de venir découvrir ou redécouvrir les œuvres de cet artiste qui écrit dans tous les sens…

Non classé

Facebook