Les innovations technologiques pour réduire la pénibilité du travail et améliorer

Le ministre Moussa Dosso, a évoqué les difficultés qui minent ce secteur. En effet, « malgré son importance et son fort potentiel de développement en termes de création de richesses et d’emplois, les activités du secteur des Ressources animales et halieutiques restent majoritairement peu productives et peu compétitives pour répondre aux défis et enjeux de sécurité alimentaire, sanitaire et de développement durable ».  Cette contreperformance et le peu d’attractivité du secteur s’explique par la charge et la pénibilité du travail.

L’engagement du gouvernement à renforcer l’utilisation des innovations technologiques dans les domaines de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture, est donc impératif.

Cet engagement pour l’innovation technologique, au-delà de l’allègement de la charge de travail, vise à améliorer la productivité et la qualité des produits tout en préservant l’environnement.

Ces innovations concernent aussi bien les équipements, la biotechnologie que les TIC requièrent de lourds investissements tant en hommes, recherches, qu’en ressources financières.

Cette 7ème journée du SARA 2019, dédiée au ministère des Ressources Animales et Halieutiques, a connu l’un de ses temps forts qui est le concours des animaux. Le nombreux public présent au pôle élevage a pu voir défiler dans l’arène apprêtée à cet effet, des animaux imposants comme les bœufs, moutons, caprins mais aussi des aulacodes, des lapins, des dindons, des coqs Brahma importés d’Asie ainsi que des pintades. Au-delà de la parade, un jury commis à la tâche donnera les résultats de ce concours, lors de la cérémonie de clôture.