Tortiya/ 2ème édition de la Journée culturelle.

Les fantastiques jumelles en phase avec les populations.

« Nous voulons donner un nouvel éclat à la commune de Tortiya, qui autrefois était l’épicentre de la production du diamant ivoirien ». Tels sont les propos des sœurs jumelles Fatou et Karidia Traoré, deux sœurs surnommées Les fantastiques jumelles de Tortiya. Organisatrices de la journée culturelle de Tortiya qui est à sa 2ème édition. Elle s’est tenue le 23 décembre dernier. « Retour au développement  à travers la cohésion », est la thématique autour de laquelle s’est déroulée cette journée dédiée au développement de la cité du diamant. De nombreux dons ont été faits à cette occasion.  Un arbre de Noël à l’intention des élèves du pré-scolaire et du primaire a été organisé dans une atmosphère d’ harmattan ce qui n’ a pas empêché de remettre aux enfants les cadeaux tant attendus.  Basée sur les critères des performances la sélection  a fait des heureux. Ainsi les trois premiers de chaque classe de tous les établissements de la région et les trois meilleurs de tous les élèves, ont obtenu leur cadeau du père Noël . Ce sont au total 400 enfants qui ont bénéficié de ces dons. Hormis cette adresse aux enfants, ‘’Les fantastiques jumelles de Tortiya’’ sont passées au deuxième point de cette journée culturelle, en donnant des barbelés aux paysans  pour protéger leurs  cultures . Les donatrices ont promis un suivi des semences et une option d’alphabétisation qui les aidera à mieux contrôler leur activité. Elles ont rendu par la suite visite aux malades  à l’hôpital de Tortiya. Les mères internées et des enfants ont également bénéficié de ces dons. Un situation insolite : la seule ambulance de service n’est pas fonctionnelle ont constaté les donatrices. Une préoccupation qu’elles prendront en compte  à la prochaine visite. Pour clore la journée, un match de football a opposé l’équipe de Niakaramadougou à celle de Tortiya. La dernière citée a remporté le trophée offert par les fantastiques jumelles, sur le score de 1-0 

Toutes ces séances de cette journée culturelle se sont passées sous le regard attentif des autorités administratives, sécuritaires, des chefs religieux et des 12 chefs coutumiers de la région.Infos : Clément Koffi

Non classé

Facebook