A propos de la Conférence de Berlin ( 26 février 1884 ) / Les raëliens dénoncent la décapitation de l’ Afrique par le colonisateur :  » C’est un crime contre l’ humanité qui doit être jugé devant la Cour pénale internationale « ,a déclaré le guide-évêque Ya Boni.

C’est à une véritable croisade contre la Conférence de Berlin et les décisions qui en découlent que le mouvement raëlien de Côte d’ Ivoire a invité les africains de tout bord. C’était au cours d’une conférence de presse animé au siège du mouvement par les premiers responsables.

D’ entrée de jeu le porte-parole du directoire Ya Boni a rappelé que la Conférence de Berlin a consacré la balkanisation de l’ Afrique. Avec les frontières artificielles créées, l’ Afrique est en proie à des guerres interminables qui sont pour la plupart pilotées depuis l’ Occident.

 » Plus de 200 millions d’ africains ont été exterminés à la suite de cette Conférence « , a t-il révélé avant d’ ajouter que cette situation a retardé le développement de l’ Afrique toute entière. Au-delà du devoir de mémoire que ce  » malentendu «  historique a imposé à l’ Afrique, il est nécessaire pour les africains de se réapproprier leur développement en tenant compte des réalités endogènes, selon le guide-évêque Ya Boni.

Après donc cette conférence, une campagne d’ information et de dénonciation de la Conférence de Berlin pour crime contre l’ humanité sera menée dans tout le pays à travers des conférences publiques, les média et les réseaux sociaux.

Le conférencier a saisi cette tribune pour inviter les populations, les associations, et ONG contre la colonisation et en charge de la promotion et de la défense des droits de l’ homme à se constituer en victimes pour saisir la Cour Pénale Internationale.

 » L’ Afrique se doit de demander justice et réparation », a t-il martelé. Dr Gbedia Hortense Dodo par visio-conférence depuis les Etats-Unis a salué l’ initiative de ses frères ivoiriens tout en demandé aux africains d’ arrêter de s’enfermer dans les régions importées qui plombent le développement de l’ Afrique.  » Nous devrions nous engager dans des actions qui permettent le développement intégral de l’ Afrique… », a t-elle exigé.

Dr Tai Ehouan, Guide-évêque, responsable continental du mouvement raëlien en Afrique et Uriel Nawej, responsable continental ont rehaussé de leur présence cette conférence de presse. Notons que la date du 08 mars consacrant la journée de la femme sera marquée par des activités, a annoncé le mouvement raëlien.

Les derniers articles

Actualité

Facebook