Oui Amadou Gon Coulibaly est le candidat idéal pour les présidentielles 2020 !

Il y a peu de temps, nous écrivons que AGC était le candidat idéal pour la victoire au premier tour « Atako kele, eminke en akye». Cela au regard du travail bien fait et à ses compétences. Ces qualités ont fini par faire de lui un alpiniste social, à la force de son intellectualisme et de son intelligence sociale.Nous voulons ici féliciter le Président ADO pour la justesse de son choix qui a respecté la vérité sociologique ivoirienne. En toute chose, il faut savoir garder raison ! Qui mieux que celui qui est conseiller,  collaborateur n°1, « aide de camp », de surcroît premier ministre, gérant de l’actuel locataire du palais de la primature, peut ne pas remplir ce rôle à merveille.
Rares sont les pays, qui après la guerre reprennent en un temps record, leur croissance, leur place économique, diplomatique d’importance mondiale. Je n’en connais pas  beaucoup ou peu. Pour être efficace, il faut un mentor. Depuis la période d’Houphouët jusqu’à celle d’Alassane, Amadou Gon a toujours été présent. Il a été longtemps l’homme de l’ombre et un bel apprenti, observant attentivement ce que font ses maîtres. Aujourd’hui souffrons le reconnaître, son heure est venue. L’homme accuse des études sérieuses et de nombreux postes de responsabilité.De la Direction et contrôle des grands travaux (DCGTX) en 1983, jusqu’à premier ministre, il a côtoyé des célébrités tel l’architecte Antoine Cesareo, le grand constructeur de beaucoup œuvres gigantesques de Côte d’Ivoire du temps d’Houphouët-Boigny. Et ces œuvres sont encore visibles. Abidjan et Yamoussoukro en sont les parfaites illustrations. Si aujourd’hui Alassane Ouattara et les grands sages du RHDP ont désigné l’actuel premier ministre,pour être le candidat du Rhdp, c’est que cela a été mûrement réfléchi. Tous savent qu’on ne rentre pas dans la compétition avec des arguments de pacotille.Le choix Amadou Gon Coulibaly n’est pas fortuit. Son parcours est jalonné d’apprentissage auprès des sommités.

Quand on a côtoyé Houphouët-Boigny, Alassane Ouattara et de nombreuses mémoires grises, comment ne peut-on pas devenir excellent et savoir continuer leurs œuvres ? Pour que le président de la République veuille faire une place au soleil à son premier ministre, c’est qu’il a de bonnes raisons. C’est à la faveur de la nomination d’Alassane Ouattara en 1990, au poste de premier ministre, par Félix Houphouët-Boigny, qu’Amadou Gon intègre le cabinet du nouveau promu. En férus de travail, les deux hommes lient une solide amitié qui a cours aujourd’hui. Avec le temps, l’admiration réciproque se construit de plus belle. Les deux hommes se suivent partout et construisent le succès du pays dans leur laboratoire… Depuis 1990, ils ne se sont plus lâchés et ont mis en œuvre le futur du pays. Après que de nombreuses frustrations aient entravé leur parcours, ils ont déposé leur valise au Rassemblement des républicains (Rdr). Le combat de l’existence leur a été imposé. Si bien qu’ils ont reçu les mêmes coups. Ces coups les ont par conséquent aguerris et leur ont donné l’expérience de la gestion des hommes et des responsabilités. La preuve découvrez les travaux que la paire a faite pour reluire la Côte d’Ivoire. Si aujourd’hui Alassane Ouattara a annoncé son retrait de la vie politique, ainsi que celui de son vice-président, qui d’autre peut le remplacer valablement ? Ce ne sont pas ‘’les braillards’’comme le disait Moboutou Sessé Seko, qui vont proclamer haut et fort qu’ils peuvent diriger laCôte d’Ivoire et faire mieux. Ils peuvent diriger le pays. Mais est-ce qu’ils pourront atteindre le résultat du couple Amadou-Alassane ? Le Président Alassane Ouattara n’a jamais donné de consigne à la Commission électorale indépendante (Cei), de bloquer un dossier. D’ailleurs, il invite son allié d’hier le Pdci à prendre sa place dans cette institution organisatrice des élections. Je préfère parier sur quelqu’un qui a parcouru les grands axes de gestion avec de grands hommes, que parier sur un cavalier incapable de tenir en selle, lors d’un concours hippique. Amadou Gon Coulibaly, le reflet des actions d’Alassane Ouattara, suivra à merveille les sillons que son mentor a tracé.


Gustave ABOUA PhD.,

VP Cercle Libéral
Parrain d’honneur, du Mouvement Horizon RHDP notre Héritage. Membre du bureau politique RHDP.


Les derniers articles

Actualité

Facebook