A propos du covid-19/Dr Youssouf Soumahoro Président d’honneur de Horizon Rhdp suggère :« Le confinement général n’est pas la mesure qu’il faille utiliser pour la Côte d’Ivoire ».

Le nombre de cas déclarés infectés en Côte d’Ivoire augmente. Et cela inquiète plus d’un. Les mesures barrières sont même foulées du pied. Face à la psychose qui s’installe, des voix s’élèvent pour conseiller au gouvernement d’appliquer le confinement général. Sur la question le mouvement Horizon Rhdp notre héritage monte au créneau, pour suggérer que cette idée n’est pas la meilleure des décisions à prendre.

Si nous devons aller au confinement total, quelles sont les résolutions à prendre ? Est-ce de manière globale ou au cas par cas ? De nombreuses interrogations fusent de partout. Horizon Rhdp, a dans ce champ de pensées, organisé un point de presse le 15 avril 2020. C’est Dr Youssouf Soumahoro, le président d’honneur de cette structure, avec à ses côtés Dr Gustave Aboua, qui a donné la position de sa structure. Pour lui, « le confinement général n’est pas la mesure qu’il faille utiliser pour la Côte d’Ivoire, parce que chaque pays a ses réalités, tant économiques que sociales ». Son justificatif est entretenu par les propos suivants. « Sur les réseaux sociaux certaines personnes souhaitent le confinement général.  Nous sommes en phase avec les différentes décisions qui ont été arrêtées par le Conseil national de Sécurité, qui sont de mettre l’accent sur les mesures barrières et le confinement du grand Abidjan par rapport aux villes de l’intérieur. De même des mesures additionnelles viennent compléter les premières ». Et de continuer sur sa lancée pour signifier les actions entreprises par le gouvernement ivoirien.

« le gouvernement dira-t-il, a pris la décision de faire le lavage et la désinfection du District d’Abidjan de façon générale. Qui est et demeure l’épicentre du coronavirus en Côte d’Ivoire. Nous pouvons conseiller sur ce plan aux populations, aux entreprises et institutions de compléter les mesures de prévention arrêtées par le gouvernement ». Vis-à-vis de la restriction d’Abidjan qui pourrait déboucher sur un confinement à en croire les plus sceptiques, le parolier a déclaré : « Pour nous, prendre une décision de restrictions qui soit les mêmes que celles d’Abidjan, n’est pas la meilleure des solutions. Si nous restons sur cette mesure les effets collatéraux de la lutte contre le covid-19 risquent d’avoir plus d’effets que le covid-19 lui-même ».

Dr Soumahoro a suggéré d’agir en fonction du nombre de cas par département. Cette méthode va donner de très bons résultats, vu que le Conseil national de Sécurité de chaque département est dirigé par le préfet. Il a fait savoir aux uns et autres qu’ils ne doivent pas avoir peur de la situation. Parce les nombreux cas annoncés chaque jour, sont le fait de la situation et de l’importance d’Abidjan qui est la plus grande plateforme ouest africaine.

Les derniers articles

Actualité

Facebook