Korhogo /Covid-19: le tradithérapeute Ouattara Djakaridia du puissant médicament aphrodisiaque ‘’attoté’’ exhorte les populations au port obligatoire des cache-nez

Le tradithérapeute  producteur  du puissant  médicament  naturel aphrodisiaque  ‘’atttoté’ Ouattara Djakaridia veut apporter sa contribution à la sensibilisation des populations  face à la maladie covid-19  qui sévit dans le monde dont la ville d’Abidjan reste l’épicentre  de la pandémie en Côte d’Ivoire. Il  a exhorté le 22 mai 2020 les populations au port obligatoire des cache-nez ou masques et au respect dans la vie quotidienne des mesures barrières à la maladie  coronavirus.

C’était  au cours d’un point de presse tenu  au siège de sa structure située au quartier ‘’sinistré terrain gravier’’ de la ville de korhogo au Nord de la Côte d’Ivoire. En présence d’un parterre d’invités composé des parents, des élèves et étudiants et des apprentis  en formation  dans  différents corps de  métiers. « on doit toujours se laver les  mains avec du savon et du gel hydro alcoolique ,il faut toujours  tousser dans le coude ou éternuer dans un mouchoir et le jeter , on ne doit  pas  se serrer la main en se saluant ou s’embrasser, on doit éviter  de se toucher le visage en particulier le nez et la bouche, garder au moins un mètre entre nous partout où nous nous trouvons. Comme ça on est  protéger,  on protège les autres et on peut  éviter la maladie, Ce sont des gestes simples à faire qu’on doit toujours s »en rappeler  » a –il déclaré.

Le producteur d’attoté a exigé des points de lavage de main avec du savon et du gel hydro alcoolique  devant chaque atelier de formation, garages moto, auto, menuiseries, salon  de coiffure hommes et dames, boutiques, garbadroom… «   je demande à nos sœurs et mamans grilleuses de galettes, vendeuses de fruits, condiments de sauce, vendeuse de pagnes, et de produits de beauté  d’avoir leurs masques et le gel hydro alcoolique toujours  à leurs côtés » a recommandé Ouattara Djakaridja

Selon lui, « Cette maladie est partout dans le monde, tous les pays sont touchés. C’est pour cela nous disons merci au  président de la république Alassane Ouattara, le  premier ministre chef de gouvernement Amadou Gon Coulibaly, le  ministre de la santé et de l’hygiène publique,  le  ministre de  la sécurité et de la protection civile et  l’ensemble des membres du gouvernement pour tout ce qu’ils font pour nous protéger et le soutien apporté en vivres et non vivres  à nos frères qui sont encore  confinés  d’Abidjan ».

Au plan local  ce spécialiste  et initié des plantes médicinales s’est réjoui  de la discipline observée par les populations  de korhogo et des autres agglomérations pendant la période  du couvre-feu surtout,  la fermeture quotidienne à 14h  du marché central,  la suspension du jour hebdomadaire du marché tournant ‘’koudjenin’’.Marché  hebdomadaire qui coûte cher   aux usagers   des villages et hameaux qui viennent  vendre leurs produits agricoles et aux populations urbaines qui achètent à bon prix… « Les gens ont respecté   l’heure de la fermeture du marché central’ ‘’thédal’’, qui était une décision  des  autorités de la ville pour nous protéger et éviter la propagation du coronavirus. Nous saluons  le préfet de région du poro, préfet du département de korhogo André Epkonon,  maire de la commune Lazani Coulibaly, le médiateur-délégué des régions du poro, tchologo et bagoué, professeur Sielé Coulibaly, le chef de canton Coulibaly Issa,  la jeunesse communale et départementale pour leur implication dans la sensibilisation  contre le covid-19. Aujourd’hui  partout à korhogo    tout le monde est au courant  que cette maladie existe et qu’il n ya pas encore de médicaments.

 Pour clore ce point de presse axé, principalement  sur la sensibilisation  à la  pandémie  ‘’Coronavirus’’ Ouattara Djakaridia dit attoté’  a  présenté à l’assistance  la nouvelle gamme de la  panoplie de ses produits  médicinales  made in Côte d’Ivoire.  Des produits qui sont désormais conservés  dans de nouveaux emballages   accompagnés des étiquettes d’utilisations  inscrits en français et en anglais, marqués du logo ‘’korhogo attoté’’ tel que  le gingembre ‘’dognandala (vrivri) ‘’ qui soigne  les hémorroïdes… Soulignons que nombreux revendeurs, femmes, hommes et jeunes  des produits ‘’attoté’’ sont présents dans toutes  les régions de la Cote d’Ivoire et y  gagnent leurs pitances quotidiennes à partir de la vente. D’où une contribution à la réduction du taux de chômage et du banditisme dans le pays.

Aly OUATTARA

***Correspondant régional

Les derniers articles

Actualité

Facebook