×

Arts visuels : Amakan invite au voyage à travers une palette fort colorée.

Depuis le 03 février, la galerie la Rotonde des arts Abidjan-Plateau accueille les œuvres du plasticien à travers l’ exposition  » Reflet « , une somme de pérégrinations que l’ artiste a bien voulu transposer dans ses pièces dont la vivacité des couleurs incite à l’ émerveillement. De ses voyages et de ses échanges avec son environnement Amakan a capté des scènes vie qu’ il nous donne de voir par le biais de ses tableaux à travers une chromatique assez frappante ( rouge, jaune, orange ).

Artiste de l’ urbanité voire de la modernité, selon les mots du Professeur Yacouba Konaté, galériste et critique d’art, Amakan restitue à l’ aide de son pinceau le quotidien des hommes en perpétuel mouvement comme d’ éternels voyageurs. Tel un chroniqueur, il relate ce quotidien en y ajoutant des couleurs empreintes de gaieté et de chaleur. Des couleurs vives et des tons blanc/noir cohabitent pour donner une sorte d’ équilibre chromatique. A travers les toiles  » Solo « ,  » Duo «  et  » Inspiration « , qui constituent une série de portraits, Amakan utilise la couleur rouge et le ton noir dans un parfait duo qui met en relief la force et la profondeur de ces pièces.

 » Repères « ,  » Surprise »,  » Folklore « ,  » Imbroglio «  sont des pièces à travers lesquelles, l’artiste fait  » chanter  » les couleurs dans une harmonie dont lui seul a le secret. Le travail de l’artiste questionne l’ urbanité à travers le support utilisé qu’ est le Jean’s en lieu et place de la toile classique. Une posture qu’il assume fièrement car pour lui, l’art doit être le champ d’ expérimentation de pratiques nouvelles.

C’est à un véritable voyage onirique où les couleurs donnent sens à la représentation picturale que le plasticien nous invite. A travers jets et jeux de couleurs, Amakan nous invite à redécouvrir nos lieux communs avec de nouvelles lunettes ( sûrement les siennes ). Pour Mlle Christelle Mangoua, commissaire générale de l’ expo, l’artiste mérite considération et respect parce qu’il fait partie de ceux qui écriront en lettres capitales l’ histoire des arts en Côte d’ Ivoire. Les collectionneurs et amateurs d’art ont jusqu’ au 20 février découvrir les œuvres de l’artiste.

Les derniers articles

Actualité

Facebook