×

Actions sociales / ONG Espoir Femmes d’Afrique soutient les femmes victimes de violences

ONG Espoir Femmes d’Afrique, une véritable bouée de sauvetage pour les femmes victimes de violences. Les chiffres varient entre 60 et 70 %. Des violences physiques (violences conjugales, mariages précoces et forcés) aux violences sexuelles (Viol, harcèlement, les mutilations génitales féminines), le nombre de femmes et de filles victimes et/ou exposées en Côte d’Ivoire est de nature à susciter des inquiétudes.

Face à cet état de fait, des voix s’élèvent pour non seulement dénoncer ces actes mais aussi, sensibiliser l’opinion. Au nombre de celles-ci s’inscrit l’ONG ESPOIR FEMMES D’AFRIQUE dont le siège est à Lyon (France). Elle est dirigée par Madame Opportune Gnepo BOZOUA française d’origine ivoirienne.

‘’Faire de sa douleur, une force’’. Tel est le leitmotiv de cette organisation non gouvernementale qui a déposé ses valises en Côte d’Ivoire précisément dans le chef-lieu de la région du Löh-Djiboua, notamment la ville de Divo. Dans le cadre de ses activités, cette ONG a bien voulu se rapprocher un peu plus des populations vivant dans les zones rurales d’où le choix de ladite ville.

En effet, l’ONG ESPOIR FEMMES D’AFRIQUE veut apporter son grain de sel dans cette lutte perpétuelle contre les violences faites aux femmes. Et cela, à travers un plan d’action élaboré et dont le top départ sera donné à travers des campagnes de sensibilisation et une véritable politique de porte-à-porte.

« A travers cette ONG, c’est un combat personnel que je veux mener. Pour donc mener à bien cette action, les femmes victimes doivent sortir du silence parce que lorsqu’elles ne parlent pas, cela laisse des séquelles qui finissent par détruire leur vie. Nous sommes là pour les aider à avoir de meilleures conditions de vie », nous a confié la présidente au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue le mardi 19 juillet à Cocody-Angré.

La Présidente de l’ Ong a invité les ivoiriens à s’approprier ce combat qui participe à la dignité du genre humain. C’est à juste titre qu’elle incite les femmes et voire les hommes à mener des actions de sensibilisation sur le terrain.

Les derniers articles

Actualité

Facebook