×

Ouverture des Journées du juriste d’entreprise : la problématique des nouvelles intelligences au cœur de cette deuxième édition

La deuxième édition des Journées du juriste d’entreprise s’est ouverte ce jeudi 14 décembre 2023, à la CGECI au Plateau. Organisée par l’Association ivoirienne des juristes d’entreprise (AIJE), la présente édition est placée sous le thème : <<L’intelligence juridique à l’épreuve des nouvelles intelligences >>.

Pour la présidente de l’Association ivoirienne des juristes d’entreprises (AIJE), Mme Evelyne Ahono, ces journées sont plus qu’une rencontre d’esprit, c’est un forum de collaboration, d’inspiration et d’innovation. C’est un espace où les professionnels du droit, les technologues, les économistes, les sociologues convergent pour explorer ensemble les possibilités infinies qu’apportent les nouvelles intelligences.

Elle a encouragé chacun à jouer un rôle actif dans les discussions, à exprimer son point de vue et à échanger des idées qui pourront faire avancer ce domaine. << C’est grâce à notre intelligence collective que nous guideront l’intelligence juridique vers un avenir radieux et inclusif >>, a confié Evelyne Ahono.

Représentant M. Souleymane Diarrassouba, ministre du Commerce, de l’industrie et des PME, M. Kouao Ouattara a signifié que cette activité par son thème sera l’occasion pour le ministère de partager son expérience sur certaines questions spécifiques, notamment l’intelligence économique et les lois antitrusts (Lois relatives au droit de la concurrence. Ils ont pour objet de lutter contre les pratiques anticoncurrentielles.)

Poursuivant, le représentant du Ministre a évoqué les nombreuses réformes de réformes structurelles et sectorielles adoptées pour améliorer le climat des affaires en Côte d’Ivoire, notamment, la création du Centre de Promotion des Investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI), le Guichet unique de développement des entreprises de Côte d’Ivoire, le Fond d’appui aux acteurs du secteur informel, etc.

Conscient que beaucoup reste à faire, M. Kouao Ouattara a souligné qu’il est important qu’ensemble, secteur privé et administration publique s’approprient tous les outils mis en place par l’État pour une grande maîtrise de l’intelligence économique. Il reste persuadé que les échanges au cours de ces journées seront fructueux et enrichissants et contribueront à renforcer leur collaboration et à établir des rapports de confiance mutuels avec les entreprises privées.

M. Brice Kouabi Michel, Avocat à la cour a, au nom du président de la CGECI exprimé son intérêt à cette activité qui contribue fortement au renforcement de capacités des juristes d’entreprises. Cette initiative, dira-t-il, est d’une importance capitale en ce sens qu’elle vient consolider les bases d’une collaboration entre la CGECI et le monde des juristes d’entreprises de Côte d’Ivoire.

Le monde étant en perpétuelle mutation et confronté à de nombreux défis, le juriste d’entreprise est contraint de s’adapter aux nouvelles intelligences. Ainsi, la prise en compte des nouveaux outils liés notamment aux intelligences artificielles permet d’être proactif et performant pour l’entreprise, a soutenu M. Brice Michel.

Au regard des thématiques identifiées, des échanges et surtout de la qualité des intervenants, il reste convaincu que des recommandations hautes seront adressées à toutes les parties prenantes.

Pour sa part, Mme Eva Karen Apetey, Secrétaire général de NSIA Banque a dit toute sa fierté d’associer leur image à un tel événement. Selon elle, le thème de ces journées reflète leur engagement envers la recherche de l’excellence, la responsabilité et l’ouverture à l’innovation. Et d’ajouter que son entreprise reste particulièrement intéressée par les thématiques qui seront développées au cours de ces deux jours et que les discussions seront une source d’inspiration, d’apprentissage pour chacun des participants.

La deuxième édition des Journées du juriste d’entreprise se tient du 14 au 15 décembre 2023. Plusieurs panels et des sessions spécifiques vont meubler cet événement. 

Les derniers articles

  • Les Ehotilé ou Bétibé

    A travers les Sous-Préfectures d'Adiaké (Adiaké, Assomlan, Eplemlan, Etuessika, N'Galiwa, Mélékoukro, Adiaké-Kakoukro...) et d'Etuéboué (Abiaty,…

  • Le mariage Malinké

    Le mariage reste un événement central dans la reproduction des structures familiales en pays Malinké.…

  • Les Niaboua ou Nyabwa

    Des révélations de M. Alfred Schwartz (cet européen anciennement au Centre ORSTOM-Sciences humaines de Petit-Bassam),…