×

tradition

  • L’histoire de la danse du Boloye

    La danse de la panthère (Boloye) a été initiée par un ancêtre Fodonon qui aimait rester seul chez lui à la maison les vendredis. Il n'aimait pas rendre visite à ses amis.

  • Le mythique village de Niofoin

    À une soixantaine de kilomètres de la Cité du Poro se trouve le village de Niofoin, sans doute l'un des plus pittoresques que l'on puisse visiter en Côte d'Ivoire.

  • Les sous-groupes Baoulé

    Les sous-groupes parlent la même langue baoulé mais avec certaines nuances dans le ton et la prononciation. On distingue une vingtaine de sous - groupes d'abord les sous groupes du temps de la reine Abla Pokou ensuite ceux du temps…

  • Rituel de l’Adjanou

    L'Adjanou est un rituel sacré que seules des femmes initiées pratiquent lors d'une guerre, ou d'une grande catastrophe, une sécheresse, la famine ou un incendie.

  • Les Abés

    Les Abés (ou Abbeys, Abbays, Abès sont un peuple de Côte d'Ivoire représentant environ 2,8 % de la population du pays (soit plus de 580 000 personnes). Ils vivent essentiellement dans la région d'Agboville, à 57 km au nord d'Abidjan…

  • La forêt sacrée, le domaine protégé de la communauté

    Le hameau de Zaïpobly se trouve au sud-ouest de la Côte d'Ivoire, dans la périphérie ouest du Parc national de Taï. Ce parc s'étend sur 454 000 hectares et c'est le vestige le plus important de la forêt tropicale humide…

  • Gnamien m’mla ou les 36 commandements de Dieu en Baoulé

    Le peuple Baoulé en Côte d'Ivoire occupe en grande partie le centre du pays. Ce peuple, à l'instar de centaines de peuples africains, est régi par des codes sociaux qui le structurent.

  • La roche éléphant de Brizeboua

    La Roche-éléphant de Brizéboua reste l’une des merveilles touristiques les plus représentatives de la région du Haut-Sassandra en côte d’Ivoire.

  • Le village potier de Tanou Sakassou

    Tanou Sakassou, village ivoirien, niché à 10 km de la ville de Bouaké. Ce village est loin d’être comme tous les autres. Il abrite une communauté de potiers qui, depuis des dizaines d’années, sculptent l’argile et façonnent les plus belles…

  • Yaouré (peuple)

    Les Yowlè (ou Yaourè, Yaure, Yohouré) sont une ethnie hybride de Côte d'Ivoire moitie Kweni (Gouro) moitie Akan. Il est plus proche sur le plan linguistique des Gouro par leur langue. Leur déplacement dans le centre-ouest de la Côte d'Ivoire…

  • N’Gokro

    N'Gokro est le nom du village qui a précédé la ville de Yamoussoukro.

  • La grotte initiatique des hommes panthères de Liabo de Zoukougbeu

    La fraternité des hommes-panthères est une société initiatique qui développe les qualités guerrières de ses membres, exclusivement masculins, à travers un enseignement magico militaire.

  • L’origine du masque Goli

    Le masque Goli est d'origine Wan. Selon la légende, un chasseur Wan suivait de routine ses pièges dans la forêt quand il entendit des chants.

  • La mosquée de Samatiguila

    Vieille de plus de 1000 ans selon l'Imam actuel Karamôkô Souleymane, descendant de Karamokoba Diaby (Bâtisseur et premier Imam de ladite mosquée), la mosquée de Samatiguila est un centre religieux très prisé et visité.

  • La forêt sacrée de Gbêypleu

    Dans les tréfonds de la forêt sacrée de Gbêypleu, dans le Nord-ouest ivoirien, dort une fille qui fut autrefois sacrifiée pour que grandisse et prospère l’ancien village de Man.

  • Les symboles du pagne Adinkra

    Les Adinkra sont des symboles originaires du Ghana qui représentent des concepts ou des aphorismes. Ils ont été créés à l'origine par les peuples Akan et Baoulé.

  • Les silures sacrés de Bokoré

    À Bokoré, Tanda, Cote D'Ivoire, il est formellement interdit de pêcher et où de manger les poissons sacrés (silures).

  • Gbonné, la fête l’igname au nom des masques

    Gbonné, capitale du pays Toura. Le yabele, la fête de l'igname et des masques bat son plein. Nous sommes au deuxième jour des festivités. La veille, l'étape des rameaux ou Paha Tan s'est déroulée. Ici le rameau est symbole de…

  • La fête des ignames chez les Toura – Fidélité à une tradition

    L'une des ethnies composantes du groupe Dan (région des montagnes), les Toura sont fidèles à leur traditionnelle fête d'igname. Cette fête qui revêt un sens si profond que, ni le temps, ni le modernisme, ne sont parvenus à altérer est…

  • Les Toura, un peuple méconnu

    Le peuplement du département de Biankouma s'est effectué par vagues successives composées, dans un premier temps, de Yacouba et de Toura qui sont des Dan, puis des Mahou qui font partie des Mandé du Sud. Les Toura ou « Win…

  • Bonoua : « Valèpouè » ou le culte à la donneuse de vie

    Symbole naturel de fécondité, à travers sa faculté exceptionnelle de concevoir et d'enfanter, la femme occupe une place de choix dans la société traditionnelle Akan en général et chez les Abouré en particulier.

  • Kété, tambour Agni

    Ce sont des instruments qui se composent d’un tronc d’arbre évidé formant caisse de résonance; à l’une de ses extrémités, cette caisse est recouverte d’une peau tendue, sur laquelle le batteur frappe avec deux fines baguettes.

  • Musée de la Cour Royale Abengourou

    Le Palais qui abrite le Musée fut construit en 1883 par le Roi AMOIKON DIHYE II. Il est en terre battue.

  • La dot en pays Agni

    Chez les Akans en général et les Agnis en particulier, le mariage traditionnel se fait en deux étapes. Une première qu'on appelle le Kôkô qui est suivi du mariage traditionnel.

  • Le mariage chez les Degha

    La culture est dite être dynamique plutôt que statique et cela est vrai des procédures conjugales Dega qui ont changé au fil du temps. Traditionnellement, le processus Dega pour contracter un mariage implique les parents qui cherchent des épouses pour…

  • Dii Pea, la fête des ignames chez les Degha

    Le festival le plus important qui est célébrée par toutes les communautés Dega est Pea Dii (littéralement, manger de l'igname), la fête des ignames. Elle est célébrée à différentes périodes par chaque communauté et les activités festives démarrent à partir…

  • Le vocabulaire Sénoufo

    Les langues sénoufo sont une branche de la famille de langues nigéro-congolaises. Elles sont parlées par 1,5 million de locuteurs au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire, au Ghana et au Mali.

  • Rites funéraires sénoufo

    Chez les Sénoufo, les funérailles sont une fête pleine de joie et d'espérance, occasion de retrouvailles pour les parents, les habitants du village et les alliés.

  • Royaume du Sanwi

    Le Royaume du Sanwi occupe la pointe sud-est de la Côte d'Ivoire et couvre une superficie de 6 500 km² dont 500 km² sont occupés par des lagunes. Sans compter le lac artificiel de 17 000 ha créé par les…

  • L’histoire de l’arbre krindja qui donna le nom du village Krindjabo

    Les populations constitutives du royaume du sanwi sont venues vers fin XVIIe siècle, de l'Aowin, dans l'actuel Ghana où elles étaient sous l'autorité du roi Amalanman Anoh. Elles ont dû fuir à la suite d'une défaite consécutive à une guerre…